MAISON PRINCIPALE DES ANTILLES GUYANE
CULTURES-ARTS-HISTOIRES
NOTRE DEVOIR ET RESPONSABILITES POUR LES ANTILLES-GUYANE ( 1 )
Vign_guadeloupe_1_

  

 WE'VEIL DE' KONSIANS' ANDOMY DE' FANM E' DES Z'OM 


REVEIL DE LA CONSCIENCE ENDORMIE DES FEMMES ET DES HOMMES

  


INSI KE' DE' FANM ET DE' Z'OM PIBLIK' .. ME' OSI

 

AINSI QUE DES FEMMES ET DES HOMMES PUBLIQUES .. MAIS, AUSSI

  


DE' ETIDYANT' E' ETIDYAN AFWO-GIYANE', AFWO-MATINIKE'


DES ETUDIANTES ET ETUDIANTS AFRO-GUYANAIS, AFRO-MARTINIQUAIS,

 


AFWO-GWADLOUPE'YIN E' DE' POPILATYON AFWO-GWADLOUPEYE'N'

 

AFRO-GUADELOUPEENS ET DES POPULATIONS AFRO-GUADELOUPEENNES


 

DE' Z'IL' : MAWYGALANT', DEZIWAD', LE' Z'IL' DE' LA PITIT'T', 

 

DES ILES : MARIE-GALANTE, DESIRADE, LES ILES DE LA PETITE-TERRE,

   


LE' SINT' ( TE'-dè-O et TE'-dè-BA ), IL' SINMAWTIN,

 

LES SAINTES ( TERRE-de-HAUT et TERRE-de-BAS ), ILE SAINT-MARTIN,

   

IL' SINBAWTHELMI, PAW E' DAN SA KI KA SUIV' .


ILE SAINT-BARTHELMY , PAR ET DANS CE QUI SUIT :


 

  


 

LES " CONFERENCES-ECRITES ", QUI CONCERNENT l'HISTOIRE

 

DES ROYAUMES, DES EMPIRES, DES PRINCIPAUTES, DES CITES

 

-ETATS .. CES " CONFERENCES-ECRITES ",  CONTIENNENT LES

 

NOMS DES ETHNIES ET DES POPULATIONS, AINSI QUE LES NOMS

 

PEUPLES.. MAIS, AUSSI LES NOMS DES REGIONS AFRICAINS ( KHEMIT ) ..

 

AUXQUELS LES ANCETRES ET LES TRISAÏEUX ET TRISAÏEULLES DES

 

ACTUELLES POPULATIONS : AFRO-MARTINIQUAISE, AFRO-GUYANAISE

 

ET LES POPULATIONS AFRO-GUADELOUPEENNES ET DE SES DEPENDANCES

 

TERRITORIALES NATURELLES : MARIE-GALANTE, DESIRADE ET LES

 

ILES DE LA PETITE-TERRE, LES SAINTES ( TERRE-de- HAUT et TERRE-

 

de-BAS)?, SAINT-MARTIN et SAINT BARTHELMY ) .

 

LES FEMMES ET HOMMES AFRICAINES et AFRICAINS ( kHEMIT ),

 

POURRONT DECOUVRIR LES NOMS DES REGIONS, AINSI QUE LES NOMS

 

DES NOMS DES ROYAUMES et EMPIRES ET PRINCIPAUTES.. MAIS AUSSI

 

LES NOMS DES CITES-ETATS (royaumes), AUXQUELS LEURS ANCËTRES

 

ET TRISAÏEUX ET TRISAÏEULLES, ETAIENT ORIGINAIRES .

 

 

********************************************************************


En considération des Résultats des recherches,


dans Faits et les actes, dans les Phénomènes de

 

guerres, de migrations, de créations d'Etats et

 

des impacts colonisateurs et négriers, parmi les

 

populations et peuples khemit (africains), des

 

Royaumes, des Cités-Etats (royaumes), des

 

Empires et des populations tribales, Répertoriés

 

dans les annales, de l' Histoire du " Continent

 

Khemitik " (continent africain) ; En considération

 

de ces éléments fondamentaux.

 

Alors, à ce jour.. (Je) .. Nous Déclarons, qu'une

 

multitude de femmes et d' hommes de l'actuelle

 

population Afro-Martiniquaise, de l'actuelle

 

population Afro-Guyanaise.. Et des actuelles

 

populations Afro-Guadeloupéennes et de ses

 

Dépendances Territoriales Naturelles, peuvent

 

connaître les noms khemit (africains), de leurs

 

ancêtres et de leurs Grands  trisaÏeux et

 

trisaÏeulles, qui avaient été déportés en

 

Esclavage... Evidemment, notre détermination de

 

trouver dans le Brouillard de l 'Histoire de la

 

Traite-Négrière ( Déportation en esclavage et

 

de l' Esclavage), les noms patronymiques des

 

descendants des femmes et hommes, qui avaient

 

été Déportés en esclavage .. Ce Brouillard

 

opaque, se dissipe peu à peu, avec le concours

 

des chercheurs historiens scientifiques ..

 

Accentué, par notre volonté scientifique de

 

trouveur en Histoire.. Et notre détermination

 

chercheurs scientifiques en Histoire, afin de

 

trouver les Réponses, utiles pour raviver dans

 

la Conscience commune des Populations

 

Afro-Antillaises-Guyanaises et l' Espoir de pouvoir

 

connaître les Réponses, des Questions Ataviques,

 

qui sommeillaient, dans leurs consciences

 

collectives pour .. Et c'est le cas ici, car il résultera 

 

des réalités fondamentales de ...

 

 

NOTRE DEVOIR ET RESPONSABILITES POUR LES ANTILLES-GUYANE ( 2 )
Vign_2873

 Suite : 2

********


L' IDENTITE PATRONYMIQUE (Identité des Noms) KHEMIT

 

(AFRICAIN) QUI LES NOMS .. LES NOMS DES ETHNIES KHEMIT

 

(AFRICAINES) DES ANCETRES ET GRANDS TRISAÏEUX ET

 

TRISAÏEULLES KHEMIT (AFRICAINS).. ET LES NOMS DES 

 

TERRITOIRES .. AINSI QUE LES NOMS DES ROYAUMES, DES 

 

CITES-ETATS (royaumes), DES PRINCIPAUTES ET LES NOMS 

 

DES EMPIRES,  DANS LESQUELS VIVAIENT LES ANCETRES ET

 

GRANDS TRISAÏEUX ET TRISAÏEULLES DES ACTUELLES

 

POPULATIONS AFRO-ANTILLAISES-GUYANAISES ( MARTINIQUE,

 

GUYANE ET GUADELOUPE ET SES DEPENDANCES TERRITORIALES

 

NATURELLES .

 

IL FAUT QUE VOUS SACHIEZ ..

 

QUE LES POPULATIONS AFRO-GUADELOUPEENNES, LA POPULATION

 

AFRO-MARTINIQUAISE ET LA POPULATION AFRO-GUYANAISE ET

 

LES POPULATIONS , QUI FORMENT L'ENSEMBLE DE LA POPULATION 

 

AFRO-ANTILLAISES-GUYANAISE, PEUVENT MAITRISER ( ETRE

 

MAITRE ) DE SON AVENIR COMMUN ).. EN COMMENCANT D'ABORD

 

PAR CONNAITRE SON HISTOIRE KHEMIT (AFRICAINE) .

 

PARCE QUE  L' ENSEMBLE DES POPULATIONS AFRO-ANTILLAISES-

 

GUYANAISES ( MARTINIQUE, GUYANE ET GUADELOUPE ET SES 

 

DEPENDANCES TERRITORIALES NATURELLES : MARIE-GALANTE,

 

DESIRADE ET LES ILES DE LA PETITE-TERRE, LES SAINTES

 

( TERRE-DE-HAUT et TERRE-DE-BAS ) LA PARTIE TERRITORIALE

 

FRANCAISE DE  L 'ILE DE SAINT-MARTIN ET SAINT-BARTHELMY ..

 

NE CONNAISSANT PAS LEURS HISTOIRES KHEMIT (AFRICAINES)

 

QUE VECUS LEURS ANCETRES ET LEURS GRANDS TRISAÏEUX ET

 

TRISAÏEULLES, DANS  LES ROYAUMES, DANS LES PRINCIPAUTES,

 

DANS LES CITES-ETATS (royaumes), DANS LES ETHNIES ET DANS

 

LES EMPIRES KHEMIT (AFRICAINS).. PARCE QUE L' HISTOIRE

 

DES FEMMES, DES ENFANTS, DES ADOLESCENTS, DES HOMMES

 

CAPTIFS ET ESCLAVES, QUI  ONT ETE AGRESSEES... PUIS,

 

DERACINES.. SUBISSAIENT DES OUTRAGES MORTIFERES PAR

 

LES NEGRIERS ET LES ESCLAVAGISTES, AINSI QUE PAR LES

 

COLONS CREOLES FRANCAIS , QUI ESSAYAIENT EN UTILISANT

 

TOUS LES ELEMENTS, TOUS LES DISPOSITIONS ET TOUS LES

 

MOYENS .. TELS QUE : RITUELS AVANT LES EMBARQUEMENTS

 

AUX BORDS DES BATEAUX ET NAVIRES NEGRIERS LE LONG DES

 

COTES MARITIMES DE L 'OUEST DU CONTINENT KHEMITIK

 

(CONTINENT AFRICAIN) , LES CHANGEMENTS DE NOMS,

 

LES SOUMISSIONS, L' ASSUJETISSEMENT, LES ALIENATIONS LES


RELIGIONS, LES DEPORTATIONS SOCIETALES CONTEMPORAINES

 

MOTIVEES, VOULUES ET ORGANISEES ... LES ASSIMILATIONS,

 

LES INTEGRATIONS, LES DIVERSES ACTIVITES ET INFLUENCES

 

ECONOMIQUES CULTURELLES ET SOCIOLOGIQUES, ATTEINTES

 

NOCIVES POLLUANTES A SON ENVIRONNEMENT (LE CHLORDECONE) ,

 

LES DEPENDANCES ALIMENTAIRES ( FREQUENCE DES ARRIVEES

 

DES AVIONS CARGOS, DONT LES CARGAISONS FAITS DE PRODUITS

 

ALIMENTAIRES, QUI REMPLACENT LES PRODUITS ALIMENTAIRES

 

LOCAUX, SUR LES MARCHES DES ANTILLES ET DE LA GUYANE,

 

DEPENDANCES FINANCIERES, DEVITALISATION DE LA FORCE

 

VIVE ( EXPATRIATIONS DE SA JEUNESSE ET DE SES ELITES

 

POTENTIELS) DES TERRITOIRES ANTILLO-GUYANAIS 

 

(ANTILLES-GUYANE) . TOUS CES ELEMENTS ET DISPOSITIONS ET 

 

CES MOYENS CONTRIBUAIENT... ET CONTINUENT A CONTRIBUER

 

... JUSQU' A CE JOUR PAR QUELQUES DE CES MOYENS ET

 

DISPOSITIONS POLITIQUES ET SES DIFFERENTES DEPENDANCES, 

 

qui contribuent a ce que les femmes et hommes, 

 

ainsi que les étudiants Afro-Antillais et 

 

Afro-Guyanais, oublient leurs propres Histoires 

 

khemit (Africaines).. Ce qui fait, qu'en très grande

 

partie des femmes et les hommes et les étudiants, 

 

Afro-Antillais, sans Références de leurs Histoires..

 

Et qu'ils peuvent être considéré, par la Métaphore

 

, qui suit.. Comme étant des petits et des grands 

 

majestueux arbres Baobabs ou des arbres à pain


(Pyé fouyapin), qui n'ont pas de racines, pas de

 

fleurs et sans fruits ( Pyé Foutapin), qui restent

 

stériles et limités .

 

*********************************************

 

NOTRE DEVOIR ET RESPONSABILITES POUR LES ANTILLES-GUYANE ( 3 )
Vign_ob_4c4636_guyane-carte-illustree-editions-barre-et-dayez

 Suite : 3

********

 

Cette réalité, entraîne de manière indubitable la

 

disparition de ces arbres Baobabs et ces arbres 

 

à pain (Pyé fouyapin) .

 

Cette réelle vérité, est illustrée et attestée, au

 

deuxième degré, par les actes et les faits nocifs,

 

pessimistes, irresponsables, nuisibles ..Tous ceux

 

ci, subsistent et existent, qui portent atteintes de

 

manière directe, aux propres intérêts Territoriaux

 

et économiques, ainsi que Culturels aux seins des

 

populations Afro-Antillaise-Guyanaise... Jusqu'à

 

ce jour.. Populations insouciantes, qui restent ...

 

Et en grande partie s'y complaisent dans la 

 

dépendance d'un système Néo-colonialiste ( et

 

pourtant, si les élus politiques et autres

 

responsables politiques de la Martinique, de la

 

Guadeloupe et de ses Dépendances Territoriales

 

Naturelles, ainsi que de la Guyane, auraient ..

 

Ou font .. Ou bien feront preuve de grande

 

intelligence..

 

Depuis très longtemps.. ils auraient pus, instaurer

 

l' Honneur et la dignité collective des populations

 

Afro-Antillaise et Afro-Guyanaise, qui ont votées

 

pour eux et elles ( les hommes et femmes

 

politiciens Afro-Martiniquais, Afro-Guyanais 

 

Afro-Guadeloupéens ) ..

 

Mais, ce n'était pas le cas ... Et jusqu'à ce jours ce

 

n'est toujours pas le cas.. Et pourtant, c'est

 

possible, que sur le plan politique .. Que les

 

populations Afro-Antillaise-Guyanaise, puissent

 

accéder et bénéficier à leurs honneurs et dignités

 

propres .. Mais,  malheureusement pour ELLES

 

( les populations sus concernées )..

 

Les grandes parties des responsables et élus

 

politiques, Afro-Martiniquais, Afro-Guadeloupéens

 

et Afro-Guyanais, n'ont pas fait ... Et n'ont toujours

 

pas fait le le travail de politisation, qui consiste à

 

informer les populations Afro-Antillaise-Guyanaise

 

sur l' Honneur et la Dignité d'un peuple et d'une

 

population devant sont Histoire .. Et devant les

 

autres ETATS, devant les autres PEUPLES, devant

 

la Société des Nations (Organisation des Nations

 

Unies) et devant les autres POPULATIONS, qui

 

ELLES au minimum une AUTOGESTION ..Voir aussi

 

une AUTODETERMINATION.. C'est vraiment

 

désolant .. Et c'est une HONTE de constater que

 

certaines de ces Mentalités politiques des élus 

 

Afro-Antillais ( Martinique,  Guadeloupe et ses

 

Dépendances Territoriales Naturelles) et

 

Afro-Guayanais de dépendance..

 

Mentalités politiques, qui sont toujours reliées..

 

Toujours nouées.. Toujours assujetties (soumises)

 

à certains aspects de l'esclavage.. Et quasi 

 

totalement à la Néo-colonisation française.

 

Certains de ses responsables de partis politiques,

 

les femmes et hommes élus politiques, ont toutes

 

la possibilité de redresser leurs têtes et les têtes

 

des populations, qui ont votées pour EUX et

 

ELLES.. Si, ils et elles n'agissent pas c'est qu'il

 

existe une raison fondamentale.. C'est que parmi

 

EUX et ELLES ( politiciens et politiciennes ), depuis

 

des décennies (des dizaine d'années), préfère

 

sacrifier l'HONNEUR et la DIGINITE (Honneur et

 

Dignité) des populations Afro-Martiniquaise, 

 

Afro-Guadeloupéennes et ses Dépendances 

 

Territoriales Naturelles, qui ont votées pour EUX

 

et pour ELLES ( politiciens et politiciennes), sur

 

L' autel de leurs petits privilèges, que soit en

 

France, et que se soit aux Antilles et en Guyane,

 

Qui à maintenir les populations Afro-Guayanaise

 

et Afro-Antillaise, sans Honneur et sans Dignité

 

vis à de leurs ancêtres, vis à vis de leurs HISTOIRE

 

.. Et par rapports aux ETATS ET PEUPLES DU

 

MONDE. 


Certains de ces femmes et hommes politiciens 

 

Afro-Guyanais, Afro-Martiniquais et

 

Afro-Guadeloupéens et ses Dépendances

 

Territoriales Naturelles, n'ont pas fait le travail

 

nécessaire, qui consistait ... Et qui consiste à

 

politiser les populations, qui ont votées pour EUX

 

et ELLES femmes .. C'est comme si dirait, que nous

 

mettons des morceaux de sels et des morceaux de

 

sucre et de charbons, dans un grand bol d'eau

 

(Néo-Colonisation)... Et quelques heures, après

 

ces morceaux de sels, de sucre et de charbons

 

n'existent plus, car ils ont disparus dilués à tout

 

jamais dans l' eau .. Comme les femmes et les

 

hommes khemit, (africains), qui se suicidaient en

 

se jetant dans l'eau de l'Océan Atlantique et

 

disparaissaient à tout jamais au cours de leurs

 

" Déportation en Esclavage ", vers les Antilles

 

(Guadeloupe et Martinique) et la Guyane .

 

Les populations Afro-Antillaise-Guyanaise,

 

dépendantes du système Néo-colonial devant les

 

yeux de l' Organisation des Nations Unies (O.N.U.)

 

et des autres populations et peuples de part le

 

Monde, sans  qu'Elles ( les populations

 

Afro-Antillaises et Afro-Guyanaise), puissent 

 

essayer, de manière déterminante d'assumer leurs

 

propres destins et l' évolution de leur propre

 

Histoire commune devant les sociétés des Nations

 

et aux yeux de l' Humanité ..

 

Je ( Nous) ferons en sorte de vous présenter un

 

fragment important de l' Histoire des populations

 

Afro-khemit-Guadeloupéennes, qui parvenaient a

 

devenir deux fois autonomes vis à vis de l' Etat

 

colonisateur esclavagiste français (au cours de la

 

période de la " Traite-Négrière "  ..


Mais, pour l'Instant..Nous continuons a développer

 

la continuité de ce qu'est l' HISTOIRE.. Qui nous

 

parait être juste et utile pour le début du

 

Développement et l'épanouissement des 

 

populations Afro-Antillaise-Guyanaise, par ce qui 

 

suit ... Et pourtant si l'ensemble des populations 

 

des Afro-Antillaises-Guyanaises, connaissait leur 

 

Histoire .. Elle ( la population Afro-Antillaises-

 

Guyanaises ), peut devenir maître de son destin..

 

Et s'ensuivra, alors le Développement et

 

l'épanouissement de sa Culture, de son économie 

 

de ses Arts et de son Organisation Institutionnelle

 

et politique.. Mais, pour les propres intérêts

 

les populations : Martiniquaise, Guyanaise et

 

Guadeloupéenne et ses Dépendances Territoriales

 

Naturelles : Désirade et les îles de la Petite-Terre,

 

Marie-Galante, les Saintes ( Terre-de-Haut et

 

Terre-de-Bas ), la partie Territoriale française de

 

Saint-Martin et Saint-Barthèlmy. 

 

 

 

 

NOTRE DEVOIR ET RESPONSABILITES POUR LES ANTILLES-GUYANE ( 4 )
Vign_PAP111590017i1_screen

  

L' image, présente un géreur esclavagiste, qui commande des esclaves

 

khemit (africains), qui coupent des cannes à sucre dans un champs de

 

cannes aux Antilles au XVIII (18) ième siècle .. Cette activité esclavagiste,

 

était la première base économique, dans les Antilles ( Martinique,

 

Guadeloupe et ses Dépendances Territoriales Naturelles les îles :

 

Marie-Galante, Désirade, les îles de la Petite-Terre, les Saintes

 

(Terre-de-Haut et Terre-de-Bas), Saint-Barthèlmy, et la partie

 

Territoriale française de l' île de Saint-Martin) .. Ainsi qu'en Guyane .

 

***************************************************

 

Suite : 4

********


Mais, pour les propres intérêts les populations : 

 

Martiniquaise, Guyanaise et Guadeloupéenne et

 

ses Dépendances Territoriales Naturelles :

 

Désirade et les îles de la Petite-Terre, 

 

Marie-Galante, les Saintes ( Terre-de-Haut et 

 

Terre-de-Bas ), la partie Territoriale française de 

 

Saint-Martin et l' île Saint-Barthèlmy. 

 

Vous pouvez constater, par vous même, ces

 

réalités sociétales : culturelles, artistiques,

 

économiques, politiques et dans bien d'autres 


secteurs, desquels, résultent : le chômage, les

 

violences, les aliénations, les irrespects ou bien

 

oublis des valeurs fondamentales familiales et

 

culturelles des ancêtres et des trisaeÜls khémit

 

(africains), les déchirements et les séparations

 

des êtres Afro-Antillais et Afro-Guyanais pour des

 

raisons : Matérielles, Religieuses et politiques .. 


Mais, aussi des divisions dans les familles, les 


adorations et pratiques religieuses et politiques,

 

les divisions dans les familles, adorations et

 

pratiques des valeurs, qui n'appartiennent pas

 

historiquement et culturellement aux populations 

 

Afro-Antillaises-Guyanaises .. Vous les femmes et

 

les jeunes Afro-Guadeloupéens et Afro-Martiniquais

 

et Afro-Guyanais.. Lors que vous découvrirez tous

 

les divers aspects négatifs et positifs, dans les Faits,

 

Actes, Royaumes, Empires, Principautés, Cités-Etats

 

royaumes, Phénomènes Migratoires, Déportation-

 

Négrières, Esclavage, qui existaient et qui

 

contribuaient a Défaire les ETATS Khemit 

 

(africains), à changer les limites frontalières de

 

Toute la vaste Partie Territoriale Khemit (africaine)

 

Sub-Saharienne de l' Ouest du Continent Khemitik

 

(continent Africain)...

 

Ce qui changeait et Transformait, l'Organisation

 

Territoriale des ETATS et la Cartographie politique


( les frontières), sur tout les Territoires de l'Ouest

 

du continent Khemitik, ainsi que l' Organisation

 

des Pouvoirs publics khemit ..Toutes ces Réalités,

 

contribuaient à maintenir l'évolution des ETATS

 

(sauf quelques Etats khemit d'exception ), dans

 

Une situation de Dépendance Diplomatique,

 

Economique, ainsi que Dépendantes du système

 

politique Néo-Colonialiste, pratiquée depuis les

 

" Pseudo-Indépendances " de certains Etats

 

khemit, de l'Ouest du " Continent Khemitik " .

 

" l' Histoire civilisationnelle " stagne et sombre

 

bien souvent, dans des conflits armés parmi ses

 

populations et peuples Khemit (africaine),

 

Présentés dans ce présent " Site Web ".. Avec

 

certitude, vous aurez réussi, à vous réapproprier

 

pleinement et totalement, les Faits et les Actes

 

de votre Histoire ..  l' Histoire de vos ancêtres et

 

Grands TrisaÏeux et TrisaÏeulles, dont vous en 

 

héritiers, avant la " Déportation en esclavage " .

 

Vos Facultés de raisonnements, évolueront en se

 

basant sur vos propres valeurs, sans pour cela,

 

que vous soyez en décalage, par rapport à vous 

 

même et vis à vis des autres individus qui vous

 

sont étrangers culturellement et politiquement .

 

Vos propres Valeurs, qui se basent sur votre 

 

origine identitaire Ethniques, Régionales et 

 

Linguistiques...

 

Vos prises de consciences, qui concernent 

 

l' importance de votre Histoire, vous inspirera,

 

dans votre prise en considération de l' importance

 

de votre Responsabilité, dans vos engagements

 

individuels familiaux, collectifs et politiques .

 

Lors que découvrirez vos origines culturelles,

 

économiques, identitaires, politiques et familiaux

 

Khemit (africaines), qui ont été, si longtemps,

 

ignorées, cachées et même bafouées, par les

 

négriers (" Déportation-Négrière ") et les

 

esclavagistes (" l' Esclavage "), ainsi que par 

 

l'Archéo-colonisation... et la Colonisation... Puis,

 

depuis la Départementalisation des colonies

 

françaises en l'An 1946, notamment de la

 

Martinique, de la Guadeloupe et ses Dépendance

 

Territoriales Naturelles : Désirade et les îles

 

de la Petite-Terre, Marie-Galante, les Saintes

 

( Terre-de-Haut et Terre-de-Bas ), la partie

 

Territoriale française de Saint-Martin et Saint-


Barthèlmy.. Départementalisation, qui à été

 

instauré, sans consultation Référendaire, des

 

populations des Antilles et de la Guyane..

 

Départementalisation, qui fut " une pierre à deux

 

coups " mûrement réfléchit, afin de que l'Etat

 

français de l' époque ( An 1946), puisse conserver

 

sa position Géo-stratégique, dans l'espace

 

Maritime dans l'Archipel des CaraÏbes.. Et en

 

même temps commencer l' application du système

 

Néo-colonial, qui contribuerait à faire disparaître

 

aux fils des années les véritables identités des

 

populations Afro-Martiniquaise, et la population 

 

Afro-Guyanaise, ainsi que les populations 

 

Afro-Guadeloupéennes.. Disparition, qui sont dû,

 

à cause de l'assimilation .

 

NOTRE DEVOIR ET RESPONSABILITES POUR LES ANTILLES-GUYANE ( 5 )
Vign_Screiber_Vignette

Voyez la carte, de l' An 1749, qui présente la Martinique et la Guadeloupe

 

et ses Dépendances Territoriales Naturelles ( Marie-Galante, les Saintes,

 

Désirade ) .. Et l' île de la Dominique .

 

**********************************************

 

Suite : 5

********

 

Disparition, qui sont dû, à cause de l'assimilation .

 

Départementalisation, que nous nommons

 

Néo-colonisation (nouvelle forme de coloniser) ..

 

Et pourtant, si les élus politiques et autres

 

responsables politiques de la Martinique, de la

 

Guadeloupe et de ses Dépendances Territoriales

 

Naturelles, ainsi que de la Guyane, auraient ..

 

Ou font .. Ou bien feront preuve de grande

 

intelligence..

 

Depuis très longtemps.. ils auraient pus, instaurer

 

l' Honneur et la dignité collective des populations

 

Afro-Antillaise et Afro-Guyanaise, qui ont votées

 

pour eux et elles ( les hommes et femmes

 

politiciens Afro-Martiniquais, Afro-Guyanais 

 

Afro-Guadeloupéens ) ..

 

Mais, ce n'était pas le cas ... Et jusqu'à ce jours ce

 

n'est toujours pas le cas.. Et pourtant, c'est

 

possible, que sur le plan politique .. Que les

 

populations Afro-Antillaise-Guyanaise, puissent

 

accéder et bénéficier à leurs honneurs et dignités

 

propres .. Mais,  malheureusement pour ELLES

 

( les populations sus concernées )..

 

Les grandes parties des responsables et élus

 

politiques, Afro-Martiniquais, Afro-Guadeloupéens

 

et Afro-Guyanais, n'ont pas fait ... Et n'ont toujours

 

pas fait le le travail de politisation, qui consiste à

 

informer les populations Afro-Antillaise-Guyanaise

 

sur l' Honneur et la Dignité d'un peuple et d'une

 

population devant sont Histoire .. Et devant les

 

autres ETATS, devant les autres PEUPLES, devant

 

la Société des Nations (Organisation des Nations

 

Unies) et devant les autres POPULATIONS, qui

 

ELLES au minimum une AUTOGESTION ..Voir aussi

 

une AUTODETERMINATION.. C'est vraiment

 

désolant .. Et c'est une HONTE de constater que

 

certaines de ces Mentalités politiques des élus 

 

Afro-Antillais ( Martinique,  Guadeloupe et ses

 

Dépendances Territoriales Naturelles) et

 

Afro-Guayanais de dépendance..

 

Mentalité politique, qui sont toujours reliées..

 

Toujours nouées.. Toujours assujetties (soumises)

 

à certains aspects de l'esclavage.. Et quasi 

 

totalement à la Néo-colonisation française.

 

Certains de ses responsables de partis politiques,

 

les femmes et hommes élus politiques, ont toutes

 

la possibilité de redresser leurs têtes et les têtes

 

des populations, qui ont votées pour EUX et

 

ELLES.. Si ils et elles n'agissent pas c'est qu'il

 

existe une raison fondamentale.. C'est que parmi

 

EUX et ELLES ( politiciens et politiciennes ), depuis

 

des décennies (des dizaine d'années), préfère

 

sacrifier l'HONNEUR et la DIGINITE (Honneur et

 

Dignité) des populations Afro-Martiniquaise, 

 

Afro-Guadeloupéennes et ses Dépendances 

 

Territoriales Naturelles, qui ont votées pour EUX

 

et pour ELLES ( politiciens et politiciennes), sur

 

L' autel de leurs petits privilèges, que soit en

 

France, et que se soit aux Antilles et en Guyane,

 

Qui à maintenir les populations Afro-Guayanaise

 

et Afro-Antillaise, sans Honneur et sans Dignité

 

vis à de leurs ancêtres, vis à vis de leurs HISTOIRE

 

.. Et par rapports aux ETATS ET PEUPLES DU

 

MONDE. 

 

Néo-colonisation, accentuait les phénomènes 

 

d'assimilation et d'intégration d'une très grande 

 

partie de femmes, d' enfants, d' adolescents,

 

d' hommes, d' étudiants et étudiantes, ainsi que

 

des personnes âgées qui forment l' actuelle 

 

population Afro-Antillaises-Guyanaise .. Et la plus

 

insidieuse, qu'est l'OUBLI, des valeurs de vos

 

ancêtres et de vos Grands TrisaÏeux et TrisaÏeulles, 

 

dont vous en êtes les dignes Héritiers, pendant 

 

que d'autres Institutions d' Etats.. Notamment

 

l' Etat français et Associations, glorifient, encensent 

 

et entretiennent les commémorations et les 

 

hommages de leurs personnages historiques, à ne

 

plus en finir.. Car ces AUTRES (ces autres pays),

 

ont compris depuis fort longtemps de l'importance

 

d'entretenir, dans la conscience collective et la

 

Mémoire collective, de leurs populations et leurs

 

peuples, les Faits et les actes et surtout les

 

personnages, qui ont contribué à faire évoluer

 

leurs Histoires .


Nous citons l' exemple de la commémoration du

 

Huit centième anniversaire de la naissance du roi

 

français Saint Louis, au cours de l'An 2014.. 

 

Et tant, d'autres commémorations .

 

Si, vous ne réagissez pas, pour vous Réapproprier 

 

votre HISTOIRE.. Ce que vous êtes ... Et de ce que vos

 

descendants, seront des êtres dénués de leurs

 

patrimoines khemit (africains), de manière

 

irréversible, devant l' Histoire de l'Humanité. 

 

le contenu, de ce présent " Site Web ", afin que

 

l' OUBLI DE L'HISTOIRE KHEMIT (Africaine), ne 

 

s'empare pas définitivement de la : CONSCIENCE 

 

et de la MEMOIRE COLLECTIVE des populations 

 

Afro-Antillaises-Guyanaises .

 

Malgré les Affres, les difficultés et toutes sortes

 

de crimes, que subissaient les ancêtres et les

 

Grands TrisaÏeulles et TrisaÏeux et khemit 

 

(africains).. Ainsi que les Traumas et les Séquelles

 

psychologiques Trans-Générationnelles .. Les 

 

Populations AFRO et AFRO-KHEMIT (Afro-Khemit)

 

de la Guadeloupe de la Martinique et de la Guyane ..

 

A ce jour ELLES ( les populations Afro-Antillaises-

 

Guyanaise), parviennent à vivre en relation avec

 

les autres populations et les descendants de

 

Négriers et d'esclavagistes. Les femmes, les

 

hommes et les étudiants, peuvent.. Et pourront

 

vivre en bonne intelligence.. Tout en connaissant,

 

et en Respectant.. Mais aussi, en Restaurant leurs

 

valeurs Culturelles, Economiques et Politiques 

 

avec la volonté de sortir des situations de 

 

Dépendances Culturelles, Economique et

 

politiques, qui ne correspondent à leurs intérêts..

 

Il suffit tout simplement, que les politiciens

 

Antillais-Guyanais et les populations Antillaises-

 

Guyanaises, constatent les états des réalités

 

économiques,  sociétales et institutionnelles,

 

qui ne sont ni performantes, ni apaisées, ni

 

compétitives et ni épanouissantes pour les

 

populations Afro et Afro-khemit concernées,

 

etc... Ceci en vivant des relations en bonne

 

Intelligence avec :  l'O.N.U. (ORGANISATION DES NATIONS

 

UNIES ), l' U.N.E.S.C.O. ( l' ORGANISATION DES NATIONS UNIES

 

POUR L 'EDUCATION LA SCIENCE ET LA CULTURE ), l' U.A.

 

( L'UNION AFRICAINE ), LE F.M.I. ( LE FONDS MONETAIRE 

 

INTERNATIONAL ) , L' O.M.C. ( L'ORGANISATION MONDIALE DU 

 

COMMERCE ), L' O.M.S. ( L' ORGANISATION MONDIALE DE LA 

 

SANTE ), AVEC AUSSI " LE SYSTEME ECONOMIQUE DES CARAÏBES 

 

ET DES CARAÏBES (SELA), LE MARCHE COMMUN DU SUD 

 

(MERCOSUR), LE CARICOM ( CARIBBEAN COMMUNITY ET COMON 

 

MARKET , LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS KHEMIT

 

(africain) DE L' OUEST DU CONTINENT KHEMITIK (continent

 

africain), DE DE L'OUEST DU CONTINENT KHEMITIK ( CEDEAO), 

 

AINSI QU' AVEC LA " BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT " 

 

(en relation avec la 6 ième Région du continent 

 

Khemitik (continent africain ) entériné par l' U.A.

 

(l' Union Africaine)..

 

Dont les Antilles et la Guyane, en fait partie, parce 

 

que les fils et les filles du continent khemitik, y

 

vivent .

 

Vivre des relations en bonne intelligence) .. AINSI

 

QU' EN RELATION EN BONNE INTELLIGENCE AVEC LA COMMUNAUTE

 

ECONOMIQUE ET MONETAIRE DE L'AFRIQUE CENTRALE CENTRALE

 

( CEMAC ), L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST-

 

AFRICAINE (UEMOA), L'ORGANISATION POUR L'HARMONISATION

 

EN AFRIQUE DU DROIT DES AFFAIRES (OHADA) . ET l' UNION

 

EUROPENNE.. AINSI QU' AVEC  ET LE CHEF DE L' ETAT ET LE 

 

PREMIER MINISTRE DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE .

 

                        

NOTRE DEVOIR ET RESPONSABILITES POUR LES ANTILLES-GUYANE ( 6 )
Vign_Louisy_Mathieu_1848

 

L'image, présente Louisy Mathieu anti-esclavagiste.. L' Un des premiers

 

député afro-khemit-Guadeloupéen .

 

Louisy , naissait le 2 février en 1817, naissait  à Basse-Terre ( Ville capitale

 

administrative de la Guadeloupe... Et, mourrait le 4 novembre 1874 .

 

De son vivant .. Louisy Mathieu, naissait esclave, avant l' abolition

 

de l'esclavage du 27 avril 1848, dans la colonie française créole esclavagiste,

 

Louisy Mathieu, pratiquait le métier de tonnelier ... Puis, ouvrier

 

typographe ... Puis, devenait Député .. Et siégeait à l'Assemblée Nationale

 

Constituante, à partir du 22 août 1848 ... Jusqu'au 26 mai 1549 

 

Quel, était le contexte (ambiance) politique de l'époque ? 

 

Le Gouvernement Provisoire français de l' An 1848, votait les lois , qui

 

abolissait l'esclavage. En Guadeloupe, des députés hommes, étaient élus

 

au suffrage Universel ( hormis les femmes, qui n'avaient pas le droit de se

 

présenter à la Députation ) .. Les députés Guadeloupéens, siégeaient à

 

l' Assemblée Nationale Constituante .. La population et les politiciens

 

progressistes de la Guadeloupe constataient que Louisy Mathieu, dans

 

la Ville de Pointe-à-Pitre (capitale économique de la Guadeloupe),

 

constatait la popularité de Louisy Mathieu..Et alors le proposait, comme

 

candidat, pour qu'il devienne Député.. Et dès lors l'esclave, devenu Libre,

 

se présentait sur la liste électorale, qui était conduite par Auguste-François

 

Perrinon et Victor Schoelcher ... Suite au vote Louisy Mathieu et Victor

 

Schoelcher, étaient élus députés .. Victor Schoelcher, laissait sa place à

 

Louisy Mathieu.. Siège, qu' il (Louisy Mathieu, occupait ... Jusqu'au

 

26 mai 1849. Vous pouvez remarquer qu' à cette époque les élites

 

Afro-Khemit-Antillais.. Notamment le Député Louisy Mathieu, comme

 

beaucoup d'autres Afro-Khemit-Antillais-Guyanais.. Choisissait de

 

s'assimiler vestimentairement ( s'habillait dans le même style vestimentaire,

 

que les esclavagistes créoles français ) .

 

il existe une phrase, qui est toujours dite à ce jour aux Antilles (Guadeloupe

 

et Martinique... Une phrase, qui était dite depuis le tout premier contact

 

a Matadi sur la vaste Territoire du Grand Kongo .. Contact entre Un des

 

premiers explorateur Diogo Cao, qui ouvrait la grande porte du continent

 

Khemitik (continent africain) négriers portugais et le roi du Kongo (Congo)

 

Nzinga a Nkiwu Maninko... Qui se faisait baptiser catholique le 3 mai de

 

l' An 1491.. Et se faisait nommé Jean 1 er du Kongo .

     

La phrase,  " I ka fè kon kongo ki vwè kalson ", traduction en écriture

 

française : " Il fait comme un congolais, qui a vu un caleçon ", provient


directement de la longue période de la déportation-Négrière et de

 

l' Esclavage.. Cette phrase, atteste : Que lors du premier contact entre

 

un roi Kongolais Nzinga a Nkiwu Maninko dit Jean 1 er du Kongo et un

 

chef négrier portugais.. Le roi congolais, demandais de se vêtir avec le

 

pantalon du chef explorateur Diogo Cao portugais... Et depuis ce jour ..

 

Les khémit (africains) ... Puis les Afro-Khemit Guadeloupéens,

 

Afro-Martiniquais et les Afro-Guyanais, s'habillaient... Et en grande partie

 

(pas tous), continuent à s' habiller comme les européens occidentaux...

 

Il en résultent aussi une autre phrase, qui dit :  " Imité ka détinn' " en

 

écriture française : " imiter déteint " .

 

Nous ( un conseiller départementaux Afro-Guadeloupéen et Moi ) ..

 

Au cours des années fin 1990.. époque au cours de laquelle, les conseillers

 

départementaux de la Guadeloupe, étaient nommés conseillers généraux.

 

Nous avons été, à l'endroit, qui par la suite, avait était chamboulé, à cause

 

de travaux de terrassement .. Endroit, ou avait été mit en terre ( enterré )

 

le Député Louisy Mathieu .. Sa Tombe, qui se situait aux environs de la

 

voie ferrée (chemin de fer), qui menait à l' usine Darbousier.. Voie ferrée, 

 

qui longeait derrière " l' Hopital Universitaire de Pointe-à-Pitre ", situé sur

 

le territoire de la ville des Abymes section Chauvel.

 

Très peu d' élus politiques guadeloupéens, et responsables de partis

 

politiques en Guadeloupe, savaient ou se situait exactement la tombe de

 

Louisy Mathieu .

  

***************************************************

Suite : 6

********

 

 

 

PREAMBULE : Il nous parait absolument nécessaire,

 

que les Débats dans l' Assemblée Nationale et au Sénat

 

et les Questions posées au Gouvernement de l'Etat

 

français.. Débats et Questions, qui concernent les

 

Antilles Guyane ( Guadeloupe et ses Dépendances

 

Territoriales Naturelles, la Guyane et la Martinique,

 

soient présentés de manière innovante, pour..

 

Notamment aux grands publics des Antilles-Guyane,

 

afin que ces populations, soient informer de manière

 

adaptée pour la bonne compréhension de toutes les

 

femmes, les étudiants, étudiantes et hommes de la

 

Guyane, de la Martinique et de la Guadeloupe et ses

 

Dépendances Territoriales Naturelles ( Marie-Galante,

 

Désirade, les Saintes ( Terre-de-Haut et Terre-de-Bas),

 

la Partie territoriale française de l' île Saint-Martin et

 

l' île Saint-Barthelmy).. Ainsi que, pour les antillais

 

et les Guyanais, qui vivent en France et en Europe,

 

ainsi que dans d'autres pays étrangers. Notre Volonté

 

de développer ce concept (cette idée ), est motivée par

 

les existences des partis politiques d'extrême droite

 

xénophobes et racistes.. Notamment dans certains pays

 

de l' Europe Occidentale ( l'Union Européenne ) et plus

 

particulièrement en France. Cette idée innovatrice, se

 

fonde sur les présentations des contenus des questions

 

formulées par les députés et les sénateurs.. Ainsi que

 

les contenus des réponses formulées par les ministres

 

et autres secrétaires d' Etat du Gouvernement français.

 

Les mots, les formulations, les jargons politiques,

 

formulés par les députés, les sénateurs et les ministres

 

et secrétaires d' Etats, seront analysés et expliqués

 

avec les mots et les formulations simples, soient


comprises et accessibles pour tous les Antillais-Guyanais

 

et  autres populations ..

 

 

PAR CE QUI SUIT : INFORMATION COMPLEMENTAIRE D'IMPORTANCE

 

A NE PAS NEGLIGER ..

 

A ce jour du 16 décembre 2016 : Nous mettons à vos dispositions

 

ce qui suit, afin d'attirer les attentions des élus politiques des 

 

mairies, des conseils départementaux et des Conseils Régionaux,

 

des chefs d'entreprises, des porteurs de projets de créations

 

d'entreprises et de toutes personnes des Antilles-Guyane ( Guyane,

 

Martinique et la Guadeloupe et de ses Dépendances Territoriales

 

Naturelles, sur le résultat d'une brève conjoncture 

 

politiquetrès importante, qui se déroulait en France à

 

l' Assemblée Nationale et au Sénat.. Aux cours des 24 mars  ... 

 

Et 26 novembre 2016. Les Députés et les Sénateurs, votaient à

 

 l' unanimité la loi intitulée :

 

"Action Extérieures des Collectivités Territoriales" ..

 

qui concernent les populations de la Guyane, de la Martinique et la

 

Guadeloupe et ses Dépendances Territoriales Naturelles .


Les deux votes consécutives, qui concerne la Loi sus concernée

 

étaient effectives, suite à la Discussion, après Engagement de la

 

Procédure Accélérée, de la Proposition de loi titrée :


"Action Extérieures des Collectivités Territoriales".

 

Nous pensons, qu'il soit utile pour votre bonne compréhension de

 

mettre en évidence une partie de la Discussion, de la loi sus

 

mentionnée, qui se déroulait dans l' hémicycle de l' Assemblée

 

Nationale, dans la période XIV  (15) ième Législature en Session

 

ordinaire 2015 ... 2016 ( Première séance ) .. Sous la Présidence

 

de monsieur Denis Baupin Vice-Président de l' Assemblée

 

Nationale . L' Adoption de cette loi dont l'intitulée, est précisée

 

ci dessus, est très importante, pour la dynamisation économique

 

des populations des Antilles-Guyane ( Guadeloupe, Martinique et 

 

Guyane ) .


Au cours de cette Discussion, intervenaient, parmi d'autres

 

intervenants Madame l 'Afro-Antillaise George Pau-

 

Langevin ministre des Outre-Mers et Monsieur


l'Afro-Martiniquais et député Serge Letchimy 

 

rapporteur de la commission des lois constitutionnelles, de la 

 

législation et de l'administration générale de la République .

 

Une partie de l' introduction de la Discussion, se déroulait en des

 

termes .. Tels comme, qui suivent :


La parole, est à Monsieur Letchimy : " ... Nous sommes aujourd'hui

 

face à un enjeu extrêmement important pour l'ensemble de la

 

nation et plus particulièrement, pour les Collectivités d' Outre-Mers.


C'est pourquoi.. Je tiens à remercier le Gouvernement et d'abord

 

madame la ministre des Outres-Mers et le ministre des Affaires

 

étrangères, la commission des lois, ainsi que tous nos collègues


d'avoir contribué à participer à ce projet d'extension des

 

possibilités de coopération, au sens global du terme et plus

 

spécifiquement pour l' Outre-Mer . Depuis des années, des

 

avancées considérables ont été réalisées, pour favoriser la

 

coopération régionale, étant entendu, que l'article n° 52 de

 

la Constitution exprime clairement la responsabilité *régalienne

 

en matière d'engagement extérieur de l' Etat .. Plusieurs lois ont

 

été votées : Les lois de décentralisation de 1982 et 1992 et la loi

 

d'orientation pour l' Outre-Mer du 13 décembre 2000, portée par

 

Claude Lise.  On constate, par ailleurs une vraie dynamique de

 

coopération dans l'ensemble des collectivités nationales .

 

Les chiffres sont éloquents : Près de 5 000 collectivités ont

 

engagées des partenariats avec près de 9 000 collectivités

 

étrangères, dans 144 pays, pour des montants financiers

 

considérables . On mesure la dynamique économique liée à la

 

coopération : La politique extérieure  de l' Etat est menée aussi


à travers les collectivités ultramarines . Près d'une soixantaine

 

d'actions de coopération, sont conduites, par les départements

 

et régions d'Outre-Mers, dont trente-trois par les collectivités de

 

Martinique, de la Guadeloupe et de la Guyane avec les pays

 

limitrophes.. Une vraie dynamique a été lancée par la loi de juillet

 

2011 . Dès 2012 .. Celle ci a donnée possibilité aux régions et

 

départements, qui ne sont en rien des Etats indépendants,

 

puisqu' il ne s'agit pas d' Etats et  qu'ils ne sont pas indépendants ,

 

d'adhérer en tant que membres associés  à travers le CIOM, le

 

Conseil interministériel pour l' Outre-Mer, à des organisations

 

internationales.

  

C'est ainsi que la Guadeloupe et la Martinique ont adhéré à

 

l'Association des Etats de la CaraÏbes, l' AEC, qui regroupe les 270

 

millions d'habitants de la grande CaraÏbes . La Martinique, est

 

devenue membre de l'organisation des Etats de la CaraÏbe

 

orientale, l' OECO et a engagé des démarches pour adhérer à la

 

communauté Caribéenne la CARICOM .

 

D'autres mesures significatives ont été prises : La nomination

 

d'ambassadeurs délégués à la coopération régionale ... Plusieurs

 

Régions ont installées dans les ambassades des représentants des

 

collectivités... La création de fonds de coopération régionale et la

 

nomination d'ambassadeurs délégués par zone . Autant d' étapes,

 

qu'il faut saluer.. Pourtant, des obstacles importants subsistent,

 

notamment pour les collectivités d'outre-mers, régies par l'article

 

n° 73 de la Constitution, dont la proposition, respecte l'épure.

 

Ils créent des contraintes dans les conséquences, sont bien

 

connues, notamment par Victorin Lurel, ancien président du

 

conseil régional de la Guadeloupe . Le cadre juridique, crée un

 

déficit de lisibilité, lors des discussions et des négociations avec

 

les pays tiers, en même temps que l' impossibilité des

 

" programmes-cadres " de coopération, c'est à dire de se doter

 

d'une vision globale. Il faut mentionner l'encadrement très strict

 

de la notion de zone de voisinage : La Martinique, ne peut coopérer

 

en droit qu'avec Sainte-Lucie et la Dominique et ne peut se tourner

 

vers l' Amérique du Sud.. Elle le fait, certes.. Mais, dans un cadre

 

juridique, qu'on pourrait qualifier de boderline . Je signale, enfin

 

les difficultés matérielles rencontres par les agents territoriaux

 

ultramarins positionnés à l'extérieur ... Cette situation, est

 

préoccupante compte tenu des enjeux, que représentent la

 

réappropriation de la diplomatie territoriale, par les collectivités

 

et la réorientation de la coopération régionale vers le volet

 

économique, qui n'est pas question de négliger, mais que les

 

contraintes finissent par paralyser ... 

 

Madame George Pau-Langevin ministre des Outres-mers,

 

est appelé à prendre la parole : " ... J'ai grand plaisir à examiner

 

aujourd'hui avec vous la proposition de loi relative à l'action

 

extérieure des collectivités territoriales et à la coopération de

 

l' Outre-Mer dans son environnement régional, préparée par le

 

député Serge Letchimy .. Je sais que c'est un sujet, qui lui tient

 

beaucoup à coeur, en lien avec les services compétents de l'Etat .

 

Le développement de la coopération régionale est un impératif,

 

pour l'avenir des régions ultra-marines ..

 

Je me souviens qu'en 1990, déjà le rapport de Gouttes, avait

 

souligné pour la première fois, ce qui avait constitué un

 

événement, l'intérêt pour la CaraÏbe d'exploiter les liens culturels

 

et personnels régionaux unissant les îles pour renforcer la

 

francophonie, pour mutualiser nos infrastructures de recherche,

 

d'enseignement supérieur, de santé et de protection civile, au

 

service de défis régionaux communs et pour renforcer les échanges

 

économiques intra-régionaux. A l'époque aux les collectivités

 

ultramarines n'avaient guère de marges de manoeuvre. La loi

 

du 2 mars 1982, autorisait tout au plus le conseil régional à

 

décider, avec l'autorisation du gouvernement d'organiser

 

d'organiser ... des contacts réguliers avec des contacts réguliers

 

avec des collectivités décentralisées étrangères ."


Nous arrêtons ici la présentation du discours.. Tout en sachant, que

 

vous avez la possibilité de lire l' intégralités des deux discours de

 

( Serge Letchimy et de George Pau-Langevin ), dans la

 

" Rubrique Archive "  .  

 

NOTRE DEVOIR ET LES AUTRES RESPONSABILITES: ANTILLES-GUYANE ( 7 )
Vign_n20a03f01

L 'image, présente les sites d'usines et de plantations


de canne à sucre en Guadeloupe et dans ses


Dépendances Territoriales Naturelles, au XIX (19 ) ième


siècle, avant leurs démantèlements ( leurs cessations


d'activités usinières) en grande partie, au cours du XX

 

(20) ième siècle ...


µµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµ


Suite : 7

********

 

 

Question de Monsieur le député Serge Letchimy :

 

" Une des grandes avancées de ce quinquennat


c'est d'avoir poser les bases de la reconnaissance 


de l'importance géographique géopolitique, 


écologique et économique des pays d' Outre-Mer.


 

 

 

 

Le 24 mars l'assemblée nationale et le 26 novembre


le Sénat. Une étape très importante à été franchie..


Puisqu' une loi permettant les Actions extérieures


des Collectivités d'Outre-Mer à été votée à 

 

l'unanimité 

 

 

 

 

Cette loi permettra, à, ces pays  d'agir dans le 

 

Bassin géographique respectif . Enfin la Réunion

 

pourra se coopérer avec l' Afrique, ce qui n'existait

 

pas le cas .. 


 

 

 

 

La Martinique et la Guadeloupe, pourront coopérer


avec les Amériques, ce qui n'était pas le cas, dans


le cadre d'une diplomatie territoriale . J'en profite


pour remercier l'ensembles des parlementaires,


quelque soit leur bord politique, hors de tous


clivages . 

 

 

 

 

 

Cependant, un long chemin reste à parcourir, pour

 

permettre à nos pays  d'Outre-Mer au coeur de la

 

république, de conjuguer leurs savoirs, de mobiliser

 

leurs atouts, de libérer leurs potentialités.

 

Bien sur, je connais les limites constitutionnelles 

 

d'une telle approche.


 

 

 

Nous avons tenu compte.. Mais si l'on veut donner


un sens à une expression, qui est très souvent


utiliser dans cette hémicycle l' Outre-Mer, est une


chance pour la France.. Alors faudrait il encore


sortir des sentiers battus, reconnaître des


potentialités de ces pays, de ces pays et de leur


ouvrir de nouvelles perspectives de développement,


dans ce cadre les isolés des grandes institutions


régionalesnotamment c' est réduire leurs chances


de progrès. 

 

 

 

 

Alors madame la ministre, comment comptez vous

 

mettre en application l' engagement du président

 

de la république à Fort-de-France, prit en 2015, de

 

faire revenir la France au capital de la 

 

" Banque de Développement de la CaraÏbe " .

 

 

 

 

 

Lorsqu'on sait, que 80 % de la biodiversité et 97 %  de la


surface maritime française, se trouvent dans ces régions.

 

Nous devons prendre conscience et faire prendre conscience,

 

que ces pays ne peuvent demeurer étranger à leurs propre

 

géographie . 

  

                                  ***********


NOS NOTES : , qui résultent de la " Question au


Gouvernement ", formulée dans l' Hémicycle de 


l' Assemblée Nationale française, en date du  


mercredi 14 décembre 2016 par Monsieur Serge


Letchimy Afro-indien Martiniquais, député rapporteur


de la commission des lois constitutionnelles,


de la législation et de l'administration générale de


la République..

 

 

 

 

Question, adressée à Madame Ericka Bareigts ministre

 

des Outre-Mers dans le Gouvernement de Monsieur le 

 

Premier Ministre Bernard Cazeneuve .. Question, qui 

 

concerne la loi titrée :


 

 

 

" Action Extérieures des Collectivités Territoriales "


, qui fut  auparavant adoptée et votée par à l' unanimité

 

des députés et sénateurs .

  

                               ********************



 A PARTIR DE NOTRE PENSEE, QUI SUIT  :  "  L' EDUCATION ET 


L ' INSTRUCTION FACILITENT  ET AUGMENTENT LA

 

COMPREHENSION DES INDIVIDUS, DES FAMILLES, DES

 

POPULATIONS ANTILLAISES-GUYANAISES POUR LEUR 

 

BONNE COMPREHENSION DES POLITIQUES PUBLIQUES

 

DES COLLECTIVITES ( MAIRIES, CONSEILS DEPARTEMENTAUX


ET CONSEILS REGIONAUX AINSI QUE LES POLITIQUES

 

PUBLIQUES DU GOUVERNEMENT ET DE LA PRESIDENCE DE LA

 

REPUBLIQUE FRANCAISE " .

 

 

 

 

 

Analyse des formulations et interprétations étymologiques

 

des mots.. Ainsi que nos extrapolations, relatifs aux

 

formulations et mots prononcés par le Monsieur le Député

 

Serge Letchimy .. Par ce qui suit ci dessous :



 

 

 

1 ) Quinquennat : Durée de cinq ans, de la fonction du

 

président(e) de la République française .../




 

 

2 ) S. L. : Une des grandes avancées de ce quinquennat,

 

c'est d'avoir poser les bases de la reconnaissance de

 

l' importance géographique, géopolitique, écologique  

 

et économique des pays d'Outre-Mer " :


 

 

 

 

 

Nous : " Une bonne et grande et importante


Remarque : Avant et Depuis la Départementalisation


du 19 mars 1946 ( 20 ième siècle), suite à la 


proposition de loi du député  Afro-Martiniquais Aimé


Césaire ...

  

 

 

 

Ce n' était qu' aux cours des 24 mars 2016 ... Et 23 Novembre

 

2016, que les députés et sénateurs français, reconnaissaient 

 

de l' importance.. 

 

Notamment économique, pour les Antilles-Guyane, adoptaient

 

et votaient à l'unanimité,  la loi :


 

 

 

 

" Action Extérieures des Collectivités Territoriales "


.. Loi, dont le contenu et la teneur reconnaissaient


 de l' importance.. Notamment économique, pour les


populations de la Guyane, de la Martinique et de la


Guadeloupe et de ses Dépendances Territoriales


Naturelles...

 

 

 

 

 

Après tant d'années écoulées les présidents et les premiers

 

ministres de l' Etat français, ainsi que les députés et sénateurs

 

et tout particulièrement les députés et sénateurs Afro-


martiniquais, Afro-Guyanais et Afro-Guadeloupéens, ne 

 

jugeaient pas nécessaires et ni utile de prendre des 

 

initiatives et dispositions, afin que l'économie Antillaise-

 

Guyanaise, puisse être dynamiser et développer, pour

 

l'épanouissement économique des femmes et hommes 

 

Martiniquais, Guyanais et Guadeloupéens..

 

 

 

 

 

Car ils ( les présidents et les premiers ministres de l' Etat 

 

français, ainsi que les députés et sénateurs et tout 

 

particulièrement les députés et sénateurs Afro-martiniquais, 

 

Afro-Guyanais et Afro-Guadeloupéens, qui se succédaient

 

aux cours des décennies ( 70 années ... 

 

 

 

 

 

Jusqu'à cette année .. Ils savaient pertinemment, que si les

 

populations des Antilles-Guyane sus concernées, bénéficieraient


d'une économie, performante ; Tout naturellement ELLES

 

seraient devenues des populations autonomes .. 

 

 

  


 

Notamment, sur le plan de leurs indépendance Alimentaire 

 

et économique, ne seraient pas comme à ce jour et aux cours

 

des années à venir des populations Afro-Antillaises-Guyanaise,

 

Dépendantes économiquement et sur le plan Alimentaire de la 

 

Production Agro-Alimentaire de la France.. Ainsi que, du système


politique national française..

 

 

 

 

 

Mais, aussi du système politique Néo-Colonialiste français..

 

Ces réalités, contribuaient ... Et continue à contribuer ...

 

Jusqu'à ce jour à maintenir l' économie, incluant la production

 

Alimentaire, qui limitent les productions entreprises

 

Agro-alimentaires en Guadeloupe ..

 

 

 

 

Et dans ses Dépendances Territoriales Naturelles, en Guyane


et en Martinique.. Alors Nous aurons tout intérêt à observer 

 

de près, quels seront les initiatives , ainsi que des dispositions,

 

que l'actuel ministre des finances et les autres ministres des

 

finances, qui s'ensuivront prendront..

 

 

 

 

 

Et que, dans cette situation, que Monsieur le député Serge

 

Letchimy, qualifie de " Grandes Avancées " et  " d' Une étape

 

très importante a été franchie " , les initiatives et les dispositions


d'ordre économique, seront pratiquées d'une manière Démocratique 

 

( de manière à ce que les jeunes, les adultes Afro-Antillais-Guyanais

 

(Guadeloupéens, Martiniquais et Guyanais)..

 

 

 

 

 

Ayant des projets de créations d'entreprises aux Antilles-Guyane,


puissent être prise en considération et en compte, afin qu'ils

 

( les  créateurs d'entreprises ), puissent concrétiser leurs

 

entreprises, pour dynamiser l'économie des Antilles-Guyane. 

 

 

 

 

 

Nous devons observer aussi, de très près à ce que les initiatives


et les dispositions, préconisées par les " Chambres consulaires " 

 

.. Telles que les " Chambres des Commerces et de l'Industrie ,

 

ainsi que les " Chambres des Métiers et de l'Artisanat " et les

 

autres organismes ( banques , etc ...), qui participeront, dans le

 

cadre de la loi : 

 

 

 

 

 

" Action Extérieures des Collectivités Territoriales "


aux initiatives et dispositions en relation avec la


" Banque de Développement des CaraÏbes", puissent


contribuer aux financements de projets d'entreprises,


dont les créateurs, seront les femmes et hommes


jeunes et adultes Afro-Guyanais, Afro-Martiniquais


et Afro-Guadeloupéens, ainsi que Amérindiens-


Guyanais ..

 

 

 

 

 

Ceux et celles, qui jusqu'à ce jour, ont toujours été

 

inconsidérés et laissé de côté des Affaires et activités

 

économique.. Pendant, que ceux et celles ( les directeurs 

 

d'entreprises et de Présidents Directeur Général d'entreprises

 

et entrepreneurs), qui possèdent déjà leurs entreprises et autres

 

activités professionnelles tout en ayant pignons sur rues..

 

 

 

 

 

Et entretiennent des réseaux ..Ainsi que des relations dans le 

 

milieu des Finances.. Nous observerons de très près.. Que la loi : 


"Action Extérieures des Collectivités Territoriales " 2016,

 

soit appliquée de manière Démocratique, aux seins des

 

Collectivités dites décentralisées..


 

 

 

 

Et qu' ELLE ( la démocratie), ne soit pas appliquée


seulement pour les privilégiés et les nantis, qui ont


" pignons sur rue " ( ceux et celles, qui ont déjà

 

créés leurs entreprises) en Guyane, en Martinique


et en Guadeloupe et dans ses Dépendances


Territoriales Naturelles, en Martinique et en Guyane.


 

 

 

 

Effectivement il y eut quelques loisqui furent


promulguées, par  les chefs de l'État français


successifs, qui constataient que ces lois, avaient


été de manière régulière adoptée par le Parlement


( Assemblée Nationale et le Sénat) .. Et que ces


lois, devenaient applicables..


 

 

 

 

Et Nous devons déplorer que ces quelques lois, ne


généraient pas des résultats notamment, pour le 


développement économique de la Martinique, de


la Guadeloupe et de la Guyane.. Alors souhaitons


que cette loi " Action Extérieures des Collectivités


Territoriales ", sera plus bénéfiques pour la


dynamisation économique .. 


 

 

 

 

Et l'augmentation des pouvoirs d'achat  des populations

 

Antillaises-Guyanaises, en relation avec la France .../



 

 

 

3 ) L' importance géographique en langage politique 


sous entend.. Nous : " importance Géostratégique ",


en considération de la situation géographique de la


Guadeloupe, de la Martinique et de la Guyane dans 


l' Archipel des CaraÏbes ... /



 

 

  

4 ) Géopolitique : Ce qui relatif à le Géostratégie,


qui étudie et examine l'influence des données


stratégiques sur la géographie dans l' Archipel des


CaraÏbes ... /



 

 

 

5 ) *écologique : Relatif à l'écologisme, qui est un


courant de pensée, qui a la volonté politique de


protéger l'environnement naturel de manière à


conserver les équilibres naturels .. Et nous devons


pas oublier que les Antilles-Guyane, sont très riches


en biodiversités ( diversités des espèces animales et


végétales terrestres et maritimes, qui doivent être


administré et géré de plein droit, pour les populations


Antillaises-Guyanaises en relation avec la France ... /



 

 

 

6 ) *économie : Ensemble des activités d'une


collectivité ( familles, mairies, conseils


départementaux, conseils régionaux ), qui


produisent, échangent et vendent .


Un système économique, qui gère l'ensemble des


activités économiques .


 

 

 

 

Science économique, qui a pour objet les mécanismes


et les systèmes économiques .. Tels que : ( l' économie

 

et  politique ).. Epargne, ensemble de Fonds épargnés. 

 

 

 

 

 

L'organisation, la distribution des différents éléments et

 

partie d'un ensemble des divers secteurs économiques

 

des Antilles-Guyane ( pays d' Outre-Mer ) ... /


 

 

 
 
 
7 ) Nous : " Vous pouvez constater dans la question,
 
 
que Monsieur le député Afro-Martiniquais Serge
 
 
Letchimy, prononçait  à trois reprises le mot PAYS,
 
 
dans son discours .. 
 
 
 
 
 
 
 
 
Effectivement la Martinique, la Guyane et la  Guadeloupe
 
 
et ses Dépendances Territoriales Naturelles, sont des Pays,
 
 
qui ont leurs populations, leurs Territoires terrestres, leurs
 
 
 
espaces maritimes, leurs espaces aériennes..
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mais, aussi capacités d'organiser leurs propres productions
 
 
alimentaires ( afin que ces pays, puissent devenir auto-
 
 
suffisants), leurs capacités de formations professionnelles,
 
 
leurs capacités d'éduquer et d'instruire leurs élèves, leurs
 
 
collégiens, leurs étudiants par ses instituteurs et institutrices,
 
 
des professeurs et universitaires avec toutes les structures
 
 
d'enseignements : écoles,collèges, lycées et université, leurs
 
 
capacités de soigner et d'hospitaliser, leurs malades et leurs
 
 
blessés, leurs capacités, de faire fonctionner leurs Institutions
 
 
d' Etat et leurs collectivités publiques, etc...  ... /



 
 
 
 
 
8 ) S. L. :  " Cette loi permettra à, ces pays d'agir
 
 
dans le Bassin géographique respectif. Enfin la
 
 
Réunion pourra coopérer avec l' Afrique , ce qui
 
 
n'existait pas le cas.. 
 
 
 

 

 
 
 
La Martinique et la Guadeloupe, pourront coopérer
 
 
avec les Amériques, ce qui n'était pas le cas, dans
 
 
le cadre d'une Diplomatie Territoriale " : 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nous : " Selon Monsieur le député  Serge Letchimy
 
 
.. La loi Action Extérieures des Collectivités
 
 
Territoriales " générerait des relations entre la 
 
 
Réunion et le continent Khemitik (continent Afrique) ..


 
 
 
 
 
 
Et que la  Martinique et la Guadeloupe, pourraient
 
 
établir une coopération avec les Amériques, dans le
 
 
cadre d'une diplomatie territoriale.. Déjà Nous ne
 
 
constatons pas, que Monsieur le député Serge
 
 
Letchimy ne se prononce pas devant l' Assemblée
 
 
Nationale, pour une coopération entre la
 
 
Guadeloupe, la Martinique et la Guyane avec le
 
 
continent khemitik (continent africain)..
 
 
 
 
 
 
 
 
C'est étonnant, car en Martinique et en Guadeloupe et
 
 
dans ses Dépendances Territoriales Naturelles..
 
 
La majorité des populations, sont Afro-Martiniquaise
 
 
et Afro-Guadeloupéenne, ainsi qu'en Guyane ou
 
 
existe et vive une population Afro-Guyanaise, qui
 
 
sont des populations descendantes des khemit
 
 
(africains) .
 
 
 
 
 
 
 
 
Il est aussi prononcé dans la question sus concernée, de la
 
 
part de Monsieur le député Serge Letchimy l' idée d'une 
 
 
" Diplomatie Territoriale ".. " Diplomatie Territoriale ", dont
 
 
le concept nous paraît floue, étrange et vague ..
 
 
 
 
 
 
 
 
 
A moins que cette idée prenne en considération 
 
 
des notions de la territorialité et d'un corps
 
 
diplomatique formé de diplomates.. Alors s'en suit
   

une interrogation à savoir, quels seront les femmes

 
et hommes, qui formeront ce corps diplomatique..
 
 
 
 
 
 
 
 
Est ce que, se seront des femmes et des hommes
 
 
Afro-Guadeloupéens, Afro-Martiniquais, Afro-Guyanais
 
 
et Amérindiens-Guyanais, qui entretiendront les relations
 
 
avec leurs homologues (les personnes, qui ont les mêmes
 
 
fonctions) caraÏbéens, Sud-Américains, de l'Amérique Centrale
 
 
et Nord-Américain.. Vu que dans la question, est prononcée
 
 
"  Coopération avec les Amériques " .
 
 
 
 
 
 
 
 
Nous pensons et nous disons et écrivons, que les
 
 
femmes et hommes parlementaires (députés et
 
 
sénateurs) Afro-Guadeloupéens, Afro-Martiniquais
 
 
et Afro-Guyanais, ne doivent pas faire preuve
 
 
d'amnésie (diminution de leurs mémoires ou
 
 
d'oublierleur Histoire Franco-Khemit (Franco-
 
 
Africaine)dans laquelle leurs ancêtres et trisaËuls,
 
 
subissaient la Déportation-Négrière et l'Esclavage..
 
 
 
 
 
 
 
 
Ils existent certains députés et sénateurs, Afro-Antillais
 
 
et Afro-Guyanais, qui font preuve d'amnésie ... Parce que
 
 
les députés et sénateurs français, n'oublient pas leur 
 
 
Histoire doivent la capacité d'invoquer, quand il le faut, les
 
 
relations avec le continent khemitik (continent africain),
 
 
devant l'Assemblée Nationale et devant l'Assemblée
 
 
sénatoriale..
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Car ces députés et sénateurs, représentent les populations
 
 
des Antilles et de la Guyane, qui ont une Histoire commune
 
 
avec les pays khemit (africains) et entretiennent des relations
 
 
culturelles avec les associations culturelles, que soit en France,
 
 
aux Antilles et en Guyane, ainsi qu'en que dans certains Pays 
 
 
khemit (africains), dans le domaine culturel " .../




 

 

9 )S. L. : Cependant, un long chemin reste à parcourir, pour

 

permettre à nos pays  d'Outre-Mer au coeur de la république,

 

de conjuguer leurs savoirs, de mobiliser leurs atouts, de libérer

 

leurs potentialités :  En considération des actes et des


faits historiques.. Tels que :

 

 

 

 

La Déportation-Négrière, l'esclavage, qui se pratiquaient et

 

sévissaient et subissaient les ancêtres khemit (africains) des


actuelles populations Afro-Martiniquaise, Afro-Guyanaise et

 

Afro-Guadeloupéenne..

 

 

 

 

 

Et  que vu que, jusqu'à ce jour tous les monarques et les


présidents de la République française, n'ont jamais

 

formulés les excuses officielles, aux actuelles populations

 

Afro-Martiniquaise, Afro-Guyanaise et Afro-Guadeloupéenne,

 

à causes des préjudices physiques, territoriales et matériels

 

et traumatismes trans-générationnels, que ces  populations

 

ont subies..

 

 

 

 

Mais, aussi toutes les dispositions, qui ont été appliquées,

 

pour maintenir les populations Afro-Antillaises et Afro-Guyanaise

 

dans la dépendance politique, culturelle, économique et

 

alimentaire vis à vis de l' Etat français. 


 

 

 

 

Nous ne pouvons pas considérer, que la formulation


"  pour permettre à nos pays  d'Outre-Mer au coeur


de la république ", soit véritablement une formulation


exacte, qui témoigne de la véracité (vérité), qui


illustre le sentiment, le fait et l'acte, qui atteste


de manière véritable la place qu'occupe la


Guadeloupe, la Martinique et la Guyane au coeur


de la République française . 


La Principauté de Monaco et la principauté d' Andorre,

 

tiennent une place dans le coeur de la république française ... /

 

 

 

 

 

 

10 ) Serge  Letchimy : " Pour permettre à nos pays  d'Outre-Mer


au coeur de la république, de conjuguer leurs savoirs, de mobiliser

 

leurs atouts, de libérer leurs potentialités Le fait, que Monsieur

 

le député Serge Letchimy, prononce dans sa question :


 

 

 

 

" Pour permettre à nos pays  d'Outre-Mer au coeur de la 

 

République, conjuguer leurs savoirs, de mobiliser leurs atouts,

 

de libérer leurs potentialités.. Vouloir que les pays d'Outre-Mer, 

 

puissent conjuguer leurs savoirs, leurs atouts et leurs

 

potentialités ..


 

 

 

 

C'est POSSIBLE .. Mais, nous devons tirer des enseignements

 

du Passé.. Tels que la capacité des élus politiques Afro-

 

Martiniquais, Afro-Guadeloupéens et Afro-Guyanais des

 

collectivités des mairies, des conseils régionaux et des conseils

 

Départementaux, de pouvoirs conjuguer les savoirs, les atouts et

 

les potentialités de leurs populations respectives, en toute

 

Démocratie, afin que tous ceux et celles (femmes et hommes)

 

Afro-Antillais et Afro-Guyanais, ayant des savoirs faire, pouvant

 

participer avec leurs projets de créations d'entreprises..


 

 

 

 

Et d'entreprises dans le cadre de la loi :   

 

" Action Extérieures des Collectivités Territoriales ", puissent

 

de manière effective sur le moyen et long terme, à pouvoir 

 

participer à la dynamisation économique des Antilles et de

 

la Guyane ..

 

 

 

 

Pour parvenir à cet effet de dynamisation, cela nécessite


la capacité des  élus politiques Afro-martiniquais, Afro-

 

guadeloupéens et Afro-guyanais des collectivités des mairies,

 

des conseils régionaux et des conseils Départementaux, de

 

pouvoir instaurer une organisation paritaire, animés par des

 

élus politiques ..

 

 

 

 

 

Et de leurs volontés de pouvoir recenser de manière

 

pluralistes ( quelques soient leurs opinions politiques 

 

et leurs modes de pensées ) de toutes les personnes Afro-


martiniquaises, Afro-guadeloupéennes et Afro-guyanaises..

 

 

 

 

 

Et quelques que soient leurs conditions, ainsi que leurs 

 

situations sociales, qui ont des projets de créations 

 

d'entreprises .. Et d'entreprises crédibles, élaborés et 

 

pouvant être concrétisées, à court et à moyen terme..

 

 

 

 

 

Dès que ces personnes, n'ont pas la capacité à nuire cette

 

dynamique structurelle, de volonté de vouloir dynamiser 


l'économie des Antilles-Guyane ... /


 

 

 

 

11 ) S. L. :  " Mais si l'on veut donner un sens à une


expression, qui est très souvent utiliser dans


cette hémicycle l' Outre-Mer, est une chance pour


la France " 


Nous : " Bien sur les Antilles et la Guyane, sont une


chance pour la France, depuis des siècles avec les


apports  des bénéfices financiers, que généraient


la Déportation-Négrière, les ventes des produits


commercialisés, qui provenaient des colonies 


créoles esclavagistes..

 

 

 

 

 

Et qui vendus à grande échelle, sur les marchés des ports 

 

négriers français.. Bénéfices financiers, qui contribuaient

 

aussi en grande partie à la révolution industrielle française,


ainsi qu'aux constructions de grands édifices publics et d' hôtels

 

particuliers les Antilles ( Martinique et la Guadeloupe et ses

 

Dépendances Territoriales Naturelles : Marie-Galante, Désirade

 

et les îles de la Petite-Terre, les Saintes ( Terre-de-Haut et Terre-

 

de-Bas), Saint Barthelmy et la Partie territoriale française de l'île

 

de Saint-Martin ), qui allongent la superficie du  Territoire 

 

maritime, ainsi que la superficie terrestre et l'espace aérienne de


la France, avec aussi le pas de tir de fusées à Kourou en Guyane .


Les Antilles et la Guyane ( Outre-Mer), est une chance pour les

 

touristes français, qui bénéficient de services hôteliers, aux cours

 

desquels, les touristes, mangent et dégustent les meilleurs mets


(nourritures) et aliments , ainsi que des plats gastronomiques .. 

 

 

 

 

 

Mais, aussi de boissons.. Tandis que les populations Afro-

 

Antillaise et Afro-Guyanaise .. ELLES ( les populations 

 

Afro-Antillaise et Afro-Guyanaise ), sont limitées par leur

 

faibles pouvoirs d' achats, qui ne leurs permettent pas d'acheter,

 

sur les marchés locaux, les mets, les aliments et les plats 

 

gastronomiques.. 


 

 

 

 

Car les produits de consommations de base antillais


et Guyanais .. Tels que le poissons, les crabes de


terre et autres fruits et viandes, sont très couteux


(chers), sur les marchés locaux en Guyane, en


Martinique et en Guadeloupe et dans ses


Dépendances Territoriales Naturelles .

 

 

 

 

 

Les Antilles et la Guyane, sont une chance pour la France.. 

 

Car nos fils et filles Afro-Guadeloupéens, Afro-Martiniquais 

 

et Afro-Guyanais, devenus champions sportifs internationaux,

 

fournissent à l' image de la France, de part le Monde une notoriété


de pays français champion du Monde ..

 

 

 

 

Tout en faisant raisonner la " marseillaise" musique nationale


française et nos universitaires, nos scientifiques et nos

 

intellectuels et artistes, qui font rayonner l'écriture et la

 

langue française dans les pays du monde entier .


 

 

 

 

En contre partie.. Est ce que les populations Afro-Antillaises

 

et Afro-Guyanaises, ont comme chance.. Eh ben pas de chance !

 

Parce que jusqu'à ce jour ELLES ( les populations

 

Afro-Guadeloupéennes et Afro-Guyanaises, ainsi qu' Afro-

 

Martiniquaise ), n'ont jamais bénéficier de Réparations et de

 

Dédommagements Financiers, Territoriaux et Juridique, à

 

ce jour ELLES ne voient que des  " Réparations Mémorielles "

 

comme des ( musées, sites .. Et initiatives de commémorations 

 

de l " Abolition de l'Esclavage..

 

 

 

 

 

Ainsi que, de la Déportation-Négrière " les descendants des

 

négriers et des esclavagistes créoles français, doivent bien se 


gosser (rire), de voir  que les plus grands et importants

 

intellectuels et politiciens Afro-Antillais et Afro-Guyanais ...

 

Jusqu'à ce jour, n'ont jamais réussis ou n'à jamais penser..

 

 

 

 

 

Ou d'une manière délibérer sont pris d'amnésie et oublient ,

 

que leurs ancêtres et trisaËux, pendant des siècles, ont subis

 

la déportation-Négrière et l'Esclavage " Les descendants des

 

négriers et des esclavagistes créoles français, doivent rire,

 

de voir la mentalité colonisées des politiciens et des intellectuels 


Afro-Antillais-Guyanais .

 

 

 

 

 

Tout en sachant, que leurs ancêtres et TrisaÏeux créoles 

 

esclavagistes et négriers, eux ont été dédommagés

 

financièrement, toute de suite après quelques mois après

 

l'Abolition de l'Esclavage . 

 

 

 

 

 

Les populations Afro-Guadeloupéennes et Afro-Guyanaises, ainsi


qu' Afro-Martiniquaise, n'ont jamais écoutées.. Et ni vues .. Et ni

 

reçues les " Excuses Officielles " des présidents de la République

 

Française à cause de la " Déportation-Négrière et de l' Esclavage ",

 

que subissaient leurs ancêtres et trisaÏeuls ..

 

 

 

 

Que les chefs d'Etats français successifs, organisaient et


planifiaient, aux cours de l' Histoire de France.


Depuis l'Abolition de l'Esclavage depuis 1848 .. Jamais, aucun 

 

monarque (reine et roi) .. Et président de la République française,

 

qui se sont succédés, n'ont formulées et adressés une excuse

 

officielle au nom de la France .. 


 

 

 

 

EXCUSE destinée aux populations Afro-Martiniquaise, aux

 

populations Afro-Guadeloupéennes et population Afro-Guyanaise.

 

Des initiatives sont entreprises par des associations de khemit

 

(africains) et des associations Afro-antillaise et Afro-guyanaises ..


  


 

 

Ici encore, leurs procédures de demandes de Réparations sont

 

limitées .. Il eut fallu, que nous ( Moi ), ajoutons la notion de

 

dédommagement en plus de la réparation . Nous pouvions,

 

percevoir à quel niveau leurs mentalités, qui contiennent toujours

 

des séquelles ou des traces profondes de l' Archéo-colonisation ,

 

ou de la Néo-colonisations trans-générationelles, qui se sont

 

perpétuées ...

 

 

 

 

 

Jusqu'à EUX et à ELLES ( les présidentes et Présidents


d'associations, qui sont divisés et revendiquent, pour la

 

" Réparation et le Dédommagement des préjudices, causés

 

par la Déportation-Negrière et l' Esclavage " .. Quelle manque de

 

détermination.. Et quel temps perdu ! De leur part .


 

 

 

 

Les Antilles-Guyane, qui subissaient... Et continu à subir la

 

dévitalisation de ces " Forces vives "( des jeunes femmes et

 

jeunes hommes ), qui quittaient ... Et continuent à quitter leurs

 

Pays tels que : la Martinique, la Guyane et la Guadeloupe et ses

 

Dépendances Territoriales Naturelle,s pour venir fournir leurs

 

forces de travaillent en France et dans d'autres pays étrangers, 

 

au lieu de rester et de développer leurs pays respectifs.. Et si,

 

ILS et ELLES ( des jeunes femmes et jeunes hommes ), partent

 

et s'expatrient en France et dans d'autres pays étrangers ..

 

 

 

 

 

C'est à cause, d'une succession de femmes et hommes politiciens

 

Afro-Antillais et Afro-Guyanais, qui de générations en générations,

 

ont été incapable de pouvoir organiser, leurs pays respectifs de


manière à pouvoir générer du TRAVAIL .. Ainsi que d'organiser

 

leurs sociétés respectives pour les populations, qui les ont élus .

 

Ils existent, aussi d'autres raisons, qui font que les femmes et

 

hommes Afro-Antillais et Afro-Guyanais, qui quittent leurs pays..

 

Ces raisons, en règle générale, sont dû aux relations familiales

 

qui souvent sont crispées, tendues .. Et même violentes, pour des

 

raisons de jalousies, d'héritages, de non solidarité, etc ... 


NOTRE DEVOIR ET LES AUTRES RESPONSABILITES: ANTILLES-GUYANE ( 8 )
Vign_avenirestai-473c2

  Suite : 8

********

 

Les populations Afro-Guadeloupéennes et Afro-Guyanaises,

 

ainsi qu' Afro-Martiniquaise, n'ont pas de chance, parce que

 

depuis la fin de la Déportation-Négrière et l'Abolition de 

 

l' Esclavage.. ELLES ont subies la colonisation et la néo-

 

colonisation ( exploitations, dévitalisations, aliénations, 

 

couillonnages (duperies) ;

 

 

 


Dépendance intellectuelle, dépendance alimentaire et tout 


autres maux et empêchements, qui les empêchent


d'affirmer leur dignités et leurs honneurs aux yeux


et aux écoutes des autres nations, ainsi que aux


yeux de aux écoutes de la France pour leurs..


 

 

 

 

Et ce que les populations de la Martinique, de la


Guyane, et de la Guadeloupe et ses dépendances


Territoriales Naturelles aux cours de l' année 1946,


ont été consultées par référendum,  pour autoriser


les Députés Afro-Antillais et Afro-Guyanais..

 

 

 

 

 

Tels que : Aimé Césaire député de la Martinique, Gaston

 

Monnerville député de la Guyane et le député Afro-Guadeloupéen

 

Léopold Bissol, tous ces trois députés, proposaient la loi de 

 

départementalisation, qui transformait le Statut des Antilles 

 

( Martinique, Guyane et la Guadeloupe et ses Dépendances


Territoriales Naturelles ) en Départements français d' Outre-Mer..

 

 

 

 

 

Sans consulter les populations antillaises et guyanaises 

 

concernées, par Référendum.. Ces populations Afro-Antillaise et


Afro-Guyanaise, de l'époque, n'ont pas été consultées et avaient

 

été entraînées dans une impasse politique, qui les maintenaient

 

dépendantes du système politique Néo-Colonial française avec la


collaboration complaisante de tous les politiciens femmes et 

 

hommes Afro-Martiniquais, Afro-Guyanais et Afro-Guadeloupéens ...

 

 

 

 

 

Jusqu'à ce jour.. Et qu'en est le Résultat Eh ben : Augmentation

 

du chômage, Dépendance politique, et dépendance Alimentaires,


non-développement et régression de l'économie.. Non

 

reconnaissance de la Martinique, de la Guadeloupe et de la

 

Guyane, sur le plan International ( même si que les championnes

 

et champions sportifs antillais et Guyanais, devenaient Champions

 

olympiques, champions du Monde et vainqueurs, dans les autres

 

compétitions sportives internationales, que les noms :

 

 

 

 

De la Martinique, de la Guadeloupe et de la Guyane, qui ne sont

 

pas cités et que seul le nom France est cité devant les

 

spectateurs et téléspectateurs de télévision dans le Monde

 

entier.

 

 

 

 

 

Dans un autre domaine.. Tel que, le domaine audiovisuel ( Cinéma

 

et Télévision, etc ... ), notamment dans le Paysage Audiovisuel

 

Français ( P.A.F.) .. La présence de femmes et hommes Afro-

 

Antillaises et Afro-Guyanais, étaient rarement présent sur les

 

plateaux de télévisions, quand ils y avaient deux trois Afro-

 

Antillaises et Afro-Guyanais, présents.. Ils étaient placés en

 

règle générale au début rangée de spectateurs et placés de

 

manière séparé.

 

 

 


 

Sur le plan cinématographique (cinéma).. Les figurants (présence

 

de figurants,proches des actrices et acteurs principaux

 

français ) ..  Figurants intelligents Afro-Antillaises et Afro-

 

Guyanais, étaient rarement proches des actrices et acteurs

 

principaux français) lors des tournages de prises de vues

 

cinématographiques de productions de films de cinéma français..

 

 

 

 

Et c'était de ces réalités, résultait la formulation " Minorité visible

 

ou invisible ".. Ce ne sont pas des exemples, qui manquent pas à

 

être cités .. Tels que, aux cours des campagnes politiques des

 

politiciens, qui veulent devenir président de la République française ..


 

 

 

 

Les Afro-Antillaises et Afro-Guyanais, étaient et


sont très rarement présents.. Nous pouvons, vous


présenter toute une longue liste, qui illustre


parfaitement la formulation " Minorité Visible ou


invisible " . Ce sont, avec le Mouvement culturel


Afro-Antillais-Guyanais, les échéances politiques


nationales ( Présidentielles et Législatives ), la


dévitalisation des forces vives ( jeunesses ) , qui


partaient..

 

 

 

 

Et continuent à partir de la Guyane, de la Martinique et de la

 

Guadeloupe et de Marie-Galante, de la Désirade, des Saintes,


de Saint-Barthelmy et Saint-Martin ( Dépendances Territoriales

 

Naturelles de la Guadeloupe).. Pour qu' Ils et Elles (Afro-Antillais

 

et Afro-Guyanais), s'exilent en France, pour délaisser leurs Terres


appauvrir leurs pays.. Pour enrichir d'autres pays ... 


 

 

 

 

N'oublions la somme d'injustices et d' inégalités, qui se 

 

perpétuaient contre les femmes et hommes Afro-Antillais

 

et Afro-Guyanais ... Et les dispositions commerciales

 

françaises, qui maintiennent volontairement ces populations

 

AFRO, dans des situations d' assistanat alimentaires.. Ainsi

 

que la pollution et l'empoisonnement des cours d'eaux et


des terres, par le chlordécone, sans oublier d'un grand nombre

 

d' hommes et de femmes enceintes, qui ont consommés des

 

produits agricoles, qui eux ( les produits agricoles), ont été

 

empoisonnés par l' utilisation du chloredécone..


 

 

 

 

N'oublions pas aussi, que certaines municipalités, bénéficient

 

des dispositions d'autonomie de gestion .. Telle que, la partie

 

territoriale française de l' île de Saint-Martin et l' île de Saint-

 

Barthelmy, sans que pour cela que les populations Guadeloupéenne,


soient consultées..

  

 

 

 

 

Et que les politiciens ne réagissent pas et subissent ou sont

 

complices de ce déni ( manque de démocratie ) flagrante. Eh ben


non ! .. Les populations Afro-Guadeloupéennes et Afro-Guyanaises,

 

 ainsi qu' Afro-Martiniquaise, non pas de chance !

 

 

             **************


Réponse de Madame Ericka Bareigts ministre des Outre-Mers

 

à Monsieur Serge Letchimy le député de la Martinique :

 

M. O-M Madame Ericka Bareigts : " Monsieur le député, vous

 

le savez ..


 

 

 

 

Le président de la République annoncé, lors du sommet

 

CaraÏbe climat de mai 2015, le retour de la France au capital

 

de la Banque de développement des caraÏbes. Cette annonce

 

fut unanimement saluée par nos partenaires caraÏbéens . 

 

La France, affirmait ainsi tout son intérêt pour cette Région

 

stratégique..

 

 

 

 

 

Mais, aussi sa volonté de renforcer l'intégration régionale des


territoires ultramarins présents dans le Bassin. C'est justement

 

toute l'ambition de votre proposition de loi, qui a été votée à 

 

l'unanimité dans les deux chambres. 

 

 

 

 

 

Grâce à celle ci, une collectivité ultramarine pourra désormais 


contribuer au capital d'une Banque régionale de développement

 

et participer à des actions communes . Le retour de la France

 

au sein de la " Banque des CaraÏbes ", permettra aux Outre-Mers 


de bénéficier d'un développement des échanges avec leurs 

 

partenaires de la région, d'un renforcement des inter-

 

connectivités et d'un accès accru pour nos entreprises, aux

 

marchés lancés par la Banque . 


 

 

 

 

La Martinique, la Guadeloupe et la Guyane, dans l'hypothèse,

 

d'une adhésion en leur nom propre, pourraient également

 

disposer des financements concessionnels, proposés par la

 

Banque. 

 

 

 

 

 

Cette organisation, c'est par ailleurs engagée dans une 

 

démarche d' accréditation, auprès du Fonds vert, pour le

 

climat, notre adhésion, permettra de poursuivre les

 

engagements, pris dans le cadre de la COP21 . 

 

 

 

 

 

C'est pourquoi, je vous annonce, que le ministre des finances

 

à récemment envoyé un courrier au Président de la Banque de 


développement des CaraÏbes . Il lui indique, notre volonté 

 

d'engager la négociation, de disposer d'un calendrier d'adhésion

 

et d'envoyer, dans les prochaines semaines une mission sur place.  


 

 

 

 

Vous le voyez, monsieur le député, vous pouvez compter, sur ce

 

Gouvernement et sur moi-même, pour que nos Outre-Mers,

 

soient pleinement intégrés dans leurs Bassins régionaux " .


NOTRE DEVOIR ET LES AUTRES RESPONSABILITES: ANTILLES-GUYANE ( 9 )
Vign_chasse-marrons

L'image, présente des khemit (africains) Esclaves

 

armés en fuite dans la colonie esclavagiste créole

 

en Guyane.. Ces esclaves en " marronage ", étaient

 

pourchassés, par des français créoles esclavagistes

 

.. Et notamment, par Un des khémit (africain ) esclave

 

ou peut-être affranchis armé.. qui pourchassait aussi

 

les esclaves en fuite .. Cette scène, présentée par

 

l'image, illustre parfaitement un des aspects des

 

rapports de forces, des oppositions et divisions..

 

et même des conflits..

 

Et des jalousies Trans-Générationelles (entre les

 

générations) que l'esclavage et la colonisation, ainsi

 

que la religion, avaient instaurés à cette époque... Et

 

Jusqu'à ce jour, dans les Antilles (Martinique,Guadeloupe

 

et ses Dépendances Territoriales Naturelles..Telles que : 

 

(Marie-Galante, Désirade, les îles de la Petite-Terre, une

 

partie Territoriale française de l' île de Saint-Martin, l' île

 

Saint-Barthèlmy, les Saintes (Terre-de-Haut et Terre de

 

Bas ).. Ainsi qu'en Guyane. C' est aux populations

 

Afro-Antillaises-Guyanaises de sortir des divisions, des

 

Rapports de forces politiques, des Jalousies et éviter

 

des conflits politiques et de religions aux seins des 

 

populations des Antilles-Guyane .  

 

 

*********************************************

 

Suite : 9

********

 

 

L' EDUCATION ET L 'INSTRUCTION FACILITENT  ET AUGMENTENT LA

 

COMPREHENSION DES POLITIQUES PUBLIQUES DES INDIVIDUS, LES

 

FAMILLES, LES COLLECTIVITES ET LES POPULATIONS

 

ANTILLAISES-GUYANAISES :

 

 

NOTRE NOTES : qui résultent de la Réponse de la

 

ministre de l'Outre-Mer : 



1 ) M. O-M Ericka Bareigts : " Grâce à celle-ci, une

 

collectivité ultramarine, pourra désormais

 

contribuer au capital d’une banque régionale de

 

développement et participer à des actions

 

communes " .


NOUS : " Une question de fond ", importante doit

 

être posée .. Quel est le montant financier exact,

 

que l' Etat français placera ou va placer dans le

 

capital de la " Banque de Développement des

 

CaraÏbes " ?


Et la deuxième question, quelles seront.. Ou 

 

quelles sont la ou les natures des actions

 

communes, qui seront.. Ou qui sont entreprises,

 

par l'Etat français ?

 

Pour connaître ses Réponses assurément, il 

 

s'agirait de consulter le "Journal officiel".. Ou

 

bien de connaître les objets (sujets du jour

 

abordés) en les Matières ( Participation financière

 

au Capital de la " Banque de Développement des

 

CaraÏbes "..

 

Et actions communes ), qui ont été..ou qui seront

 

décidées par certaines commissions des 

 

Assemblées parlementaires (Assemblée Nationale

 

et Sénat), ainsi que les actes officiels de l' actuel

 

Premier Ministre Bernard Cazeneuve, ou du .. Ou

 

des Premier(s) ministre(s) successifs, suite à

 

l'alternance politique de l' élection présidentielle

 

française du mois de mai 2017 .../



2 )  M. O-M  Ericka Bareigts : " Cette annonce fut

 

unanimement saluée par nos partenaires 

 

caraÏbéens ... " 

 
 
NOUS : Quels sont les partenaires de l'Etat français
 
 
dans les caraÏbes ?
 
 
Présence de 6 ambassades françaises, notamment
 
 
à Cuba, Haïti, la Jamaïque,la République
 
 
dominicaine, Sainte-Lucie.. Ambassades, qui ont
 
 
compétences pour les 6 autres pays de la Caraïbe
 
 
Orientale, et Trinité-et-Tobagola Barbade.
 
 
L' Etat français, a implanté 4 missions économiques, 
 
 
dans l'Archipel des Caraïbes..
 
 
" Missions économiques ", qui concernent
 
 
l’ensemble des pays Caraïbéens. L' Etat français,
 
 
sans pour cela qu'il soit Membre adhérent à la 
 
 
" Banque de Développement des CaraÏbes "..
 
 
La France, participait... Et participe de manière
 
 
active aux divers processus de coopérations
 
 
Régionales dans les Grandes et Petites Antilles
 
 
(Archipel des CaraÏbes) Un Ambassadeur français, 
 
 
représente la France dans la Communauté des
 
 
CaraÏbes (CARICOM)..
 
 
Et de l'Association des Etats de la CaraÏbe (A.E.C.),
 
 
dont Elle ( la France), est Membre associé par la
 
 
Guyane et de Saint-Martin et de l' île de
 
 
Saint-Barthèlmy. 
 
 
Les îles :  Martinique et Guadeloupe et ses
 
Dépendances Territoriales Naturelles, devenaient ..
 
 
ELLES aussi devenaient Membres associés de
 
 
l’A.E.C., en leur nom propre, au cours du mois
 
 
d' avril 2014 . Haïti, pays indépendant créolophone
 
 
et francophone en partie .. Et les départements
 
 
français la Martinique et la Guadeloupe et ses
 
 
Dépendances Territoriales Naturelles en relation
 
 
avec la CARICOM (Marché Commun des CaraÏbes):
 
 
Les 18 et 19 février 2013 .. Haïti pays Créolophone
 
 
(parle en langue créole.. Langue que pratiquaient
 
 
les esclavagistes, qui l'imposaient aux esclaves,
 
 
dans les colonies esclavagistes créoles françaises) 
 
 
et en partie francophone, était présent dans une
 
 
réunion entre les sessions de la CARICOM.. Haïti,
 
 
réussissait à faire accepter, que l' expression
 
 
linguistique française, soit accepter comme étant
 
 
la seconde langue dans le CARICOM .. 
 
 
Cette décision entérinée au sommet du Caricom à
 
 
Trinité-et-Tobago, dans les caraÏbes..
 
 
Dans sa démarche de son intégration dans les
 
 
caricom .. Haïti, bénéficiait du soutient de l' Etat
 
 
français.. Etat français, qui auparavant, au cours
 
 
du mois de juillet 2012, avait son accord à la
 
 
Guadeloupe et à la Martinique... Les départements
 
 
français martiniquais et guadeloupéens, 
 
 
commençaient leurs démarches, pour devenir

 

membres des diverses organisations pour intégrer

 

et coopérer avec des partenaires caraÏbéens

 

potentiels ... La Guadeloupe et la Martinique,

 

parvenaient à de devenir des Membres de la

 

Commission Economique Pour l' Amérique et

 

les CaraÏbe (CEPALC) , au cours du mois d'août

 

2012 . Les dossiers des départements français :


Martinique et Guadeloupe, étaient .. Ou sont

 

toujours, en cours de procédure d' instruction,

 

pour l' association des Etats de la CaraÏbe et

 

le Caricom.


Nous conseillons aux populations et leurs

 

représentants politiques de voir le contenu du site

 

officiel de la CARICOM.. Afin, que vous voyez 

 

l' importance et toute l'étendue des travaux, qui

 

résultent de l' acceptation de la langue française..

 

Et l'évolution des dossiers de la Guadeloupe et de

 

la Martinique dans le CARICOM, dès le 4 juillet

 

2012 .. Aux cours des négociations les ou le 

 

Diplomate(s) Haïtien(s), invoquaient que leur

 

langue créole, devait être pratiquée dans le

 

Caricom.. Ce qui générait des commentaires, qui

 

déclenchait la demande d' Haïti, ainsi que l'Accord

 

de la Caricom.. Ce phénomène de revendication,

 

attisait des réactions, qui mettaient en évidence 

 

des nombreux arguments, entre autre : La langue

 

française, n'était pratiquée, que par une très

 

petite partie de la population  Haïtienne ..

 

Et que la pratique de la langue française, comme

 

seconde langue officielle de la Caricom, était inutile

 

et servirait presqu' à rien .

 

Sur le plan Géo-linguistique.. La langue créole, est

 

très importante en pourcentage dans la population.

 

La langue créole, est parlée par 61 % des

 

populations dans le Caricom.. Ce pourcentage, était

 

présenté, par Rogéda Dorcé Dorcil doyen de la

 

" Faculté linguistique appliquée " .


 

3 ) M. O-M  Ericka Bareigts : " Le retour de la

 

France au sein de la Banque de développement des

 

Caraïbes, permettra aux Outre-mers de bénéficier

 

d’un développement des échanges avec leurs

 

partenaires de la région, d’un renforcement des

 

inter-connectivités et d’un accès accru pour nos


entreprises aux marchés lancés par la Banque .



Nous : Pour que toute la transparence soit faite..

 

Et que les populations, ainsi que leurs élus

 

politiques respectifs des Antilles-Guyane, soient

 

informés, il convient que ces populations des

 

Antilles ( Martinique et Guadeloupe et ses

 

Dépendances Territoriales Naturelles ..Telles que

 

les îles : Marie-Galante, les Saintes (Terre-de-Haut

 

et Terre-de-Bas), Désirade et les îles de la Petite-

 

Terre, la partie territoriale française de l'île de

 

Saint-Martin et l'île de Saint-Barthelmy) .. Et de la

 

Guyane, doivent se poser des bonnes de questions..

 

A savoir :  a) Quels sont .. Ou seront les ou la

 

nature(s) de Développement des échanges des

 

Antilles-Guyane avec leurs partenaires de la région

 

CaraÏbéenne ? : .../



b) Quels sont les..

 

Ou la Modalité(s) de Développement(s),

 

préconisée(s), par l' Etat français conjointement 

 

avec les Antilles-Guyane en relation avec la

 

" Banque de Développement des CaraÏbes " ? : ... / 



c ) Quelles ont été .. Ou sont .. Ou bien seront la ..

 

Ou les nature(s) des Echanges d’un renforcement

 

des inter-connectivités et d’un accès accru pour

 

nos entreprises aux marchés lancés par la Banque

 

? : .../

 

 

d )  Quels sont la .. Ou les nature(s)

 

des renforcements des inter-connectivités ? : .../



e ) Quels sont les inter-connectivités d’un accès

 

accru pour nos entreprises aux marchés lancés

 

par la Banque ? : ... /

 

f ) Quels sont ou quel est les ou les accès accru(s)

 

pour nos entreprises aux marchés lancés par la

 

Banque ? : ... /

 

 

4 ) M. O-M  Ericka Bareigts : " La Martinique, la

 

Guadeloupe et la Guyane, dans l’hypothèse d’une

 

adhésion en leur nom propre, pourraient

 

également disposer des

 

 " financements concessionnels " proposés par la

 

Banque ..."


 

Nous : a ) Quelles structures politiques

 

Guadeloupéenne, Martiniquaise et Guyanaise, qui

 

ont .. Ou qui auront la légitimité politique, pour

 

adhérer à la " Banque de Développement des

 

CaraÏbes " ? : ... /


b ) Quel est le montant financier minimum et

 

maximum, en matière de financements

 

concessionnels, que peuvent recevoir la Martinique

 

et la Guadeloupe.. Ainsi que de la Guyane ? : ... /

 


c ) Quels sont les structures politiques de la

 

Guadeloupe et de la Martinique .. Ainsi que de

 

la Guyane, qui  ? : .../


*********************************************

 

Les réponses de toutes les Questions, seront formulées aux cours de la

 

" Deuxième Etape ", de la présente conférence écrite .

NOTRE DEVOIR ET LES AUTRES RESPONSABILITES: ANTILLES-GUYANE ( 10 )
Vign_Foroy

L'image, présente un dessin d'une vue panoramique du site "Fort Royal" ..

 

Fort royal, qui devenait une Ville, qui tout au début, était nommée

 

" Cul-de-Sac Royal ", de l'An 1635 ... à l' An 1672 ... Puis nommée

 

'" La Paroisse " .. Puis, nommée " Fort-Royal " de l' An 1672 ... à l' An 1793

 

... Et nommée " Fort-de-la-République " ou " République-Ville "... Après la

 

Révolution Française de l' An 1793 ... à l'An 1794.. La Ville, était nommée 

 

"Fort-Royal" de l'An 1794 ...à l'An 1807... Puis, Jusqu'à ce jour.. La Ville,

 

est nommée Fort-de-France . 

 

***************************************************

 

Suite : 10

********

 

4 ) M. O-M  Ericka Bareigts : " Cette organisation

 

s’est par ailleurs engagée dans une démarche

 

d’accréditation auprès du Fonds Vert pour le climat :

 

notre adhésion permettra de poursuivre les 

 

engagements pris dans le cadre de la COP21 . 

 

C’est pourquoi je vous annonce que le Ministre des

 

Finances a récemment envoyé un courrier au

 

Président de la Banque de développement des

 

Caraïbes. Il lui indique notre volonté d’engager

 

négociationde disposer d’un calendrier d’adhésion

 

et d’envoyer, dans les prochaines semaines, une 

 

mission sur place. 

 

Vous le voyez, Monsieur le Député, vous pouvez

 

compter sur ce Gouvernement et sur moi-même

 

pour que nos Outre-mer, soient pleinement

 

intégrés dans leurs bassins régionaux. "

 


NOUS : Pour des raisons de transparences ..

 

D'autres questions de fonds, doivent être posées,

 

par les populations et les élus politiques

 

respectives à la Guyane, à la Martinique et à la

 

Guadeloupe :

 

a ) Quels étaient les engagements que l' Etat

 

français passaient avec les Etats des CaraÏbes

 

dans le cadre de la COP21  : ... /

 


b ) Le nom de l' actuel président de la " Banque de

 

Développement des CaraÏbes " ?

 

 

NOUS : Alors, pour toutes transparences..

 

Nous communiquons aux populations des

 

Antilles-Guyane et à leurs élus politiques

 

respectifs des éléments, qui suivent des activités

 

de la " Banque de Développement des CaraÏbes ",

 

qui contient aussi des éléments de références et

 

des noms d' interlocuteurs potentiels, dans une

 

Relation avec un des pays des CaraÏbes, à savoir

 

Haïti : "La Banque de Développement des Caraïbes",


appuie les efforts déployés en Haïti pour améliorer

 

l'accès aux services d'assainissement le 16 juillet

 

2015, Bridgetown, Barbade .

 

Aujourd'hui, le Conseil d’administration de la

 

Banque de Développement des Caraïbes a approuvé

 

un financement de 211, 000 dollars US, visant à

 

renforcer la capacité technique d'Haïti d’améliorer

 

l'accès à des services d'assainissement pour sa

 

population .

 

Ce financement, apporté par les Ressources du

 

Fonds spécial de la Banque, contribuera au

 

Programme de Formation sur la Gouvernance et

 

l'Assainissement, qui doit se dérouler de

 

Septembre à Décembre 2015 ... 

 

Pour toute information complémentaire, veuillez

 

contacter :

  

Klao Bell-Lewis Head of Corporate Communications


Email: lewiskl@caribank.org

 

and Mobile: (246) 826-9923

 

Ou Collin Cunningham Communications Officer


Email: cunninc@caribank.org

 

and Mobile: (246) 826-5614

 

c ) Pour toutes raisons de transparences, pour

 

les populations des Antilles-Guyane et leurs élus

 

respectifs quel est.. Ou quels sont la .. Ou les

 

bases de négociations, qu'entreprend, ou

 

qu'entreprendra l' Etat français avec la " Banque

 

de Développement des CaraÏbes " ? .../


 

d ) Pour des raisons de transparences, destinées

 

aux populations des Antilles-Guyane et leurs élus

 

respectifs.. Le contenu du " calendrier d'adhésion "

 

, doit être publié ou affiché dans toutes les mairies

 

des Antilles-Guyane, afin que des créateurs 

 

d' entreprises, puissent adapter leurs travaux de

 

créations d'entreprises, en considération du

 

contenu du " calendrier d' adhésion " : ... /

  


e ) Quels sont .. Ou quel est les ou l'objet de la

 

" Mission " , qui est ou sera envoyée par le

 

Gouvernement français..

 

Mission, qui sera peut-être ou pas une " Mission

 

diplomatique ", pour entrer en pourparler avec la

 

présidence de la  " Banque de Développement 

 

des CaraÏbes ". Ou bien Une Mission diplomatique 

 

avec certains chefs d' Etats des îles des Grandes

 

et des Petites Antilles dans l'Archipel des CaraÏbes

 

et autres Etats des pays d' Amérique du Sud ou

 

d' Amérique Centrale . 

 


5 ) Début de la " Banque de Développement des

 

CaraÏbes " (B.D.C.) et en anglais Caribbean

 

Développement Bank (C.D.B.) .. Est une

 

" Banque de Développement des CaraÏbes ", qui

 

avait été fondée  en 1969 à Kingstone ville

 

capitale de la JamaÏque... Puis, son siège, était

 

installée à Bridgetown, dans l'île de la Barbade ..

 

Cette Banque de Développement, se formait de

 

Membres ..Tels que : Anguilla, Antigua-et-Barbuda,

 

Barbade, Belize, îles Vierges Britanniques, îles

 

CamaÏans, Dominique, Grenade, Guyana, HaÏti,

 

JamaÏque, Montserrat, Saint-Christophe-et-Niévès,


Sainte-Lucie, Saint-Vincent et les Grenadines,

 

Suriname, Trinité-et-Tobago, îles Turques-et-

 

Calques.. Et les autres Membres Régionaux..

 

Tels que : Colombie, Mexique, Venezuela.. Ainsi

 

que la Guyane et la Martinique, ainsi que la

 

Guadeloupe et ses Dépendances Territoriales

 

Naturelles, par la France, sont  en cours 

 

d' Adhésion, depuis 1969 .


Mais, aussi les autres Membres non Régionaux..

 

Tels que : Canada, Chine, Allemagne, Italie,

 

Royaume-UnI . 

 

La " Banque de développement des Caraïbes "

 

(B.D.C.), a le mandat systématique pour réduire

 

la pauvreté parmi ses membres emprunteurs par

 

l’entremise du développement social et

 

économique.

 

La B.D.C. (" Banque de Développement des 

 

CaraÏbes", fait aussi la promotion de la coopération


économique et de l’ intégration régionale : ... /   


 

NOUS : " Vous pouvez lire, ci dessus.. Que la

 

" Banque de Développement des CaraÏbes ", dès

 

sa création, étaient formée de Membres adhérents,

 

qui provenaient de divers horizons ( régionaux,

 

non régionaux ).. Et l'Etat français, n'y adhérait

 

pas.. Pourquoi .. Et quelle est la raison ?

 

Pouvons nous penser, que si la Martinique, la

 

Guadeloupe et ses dépendances Territoriales

 

Naturelles ( Petites Antilles de l'Archipel des

 

CaraÏbes ), devenait Membres adhérent, par la

 

France.. Assurément Elles ( les îles : Guadeloupe

 

et ses Dépendances Territoriales Naturelles, la 

 

Martinique et la Guyane, se seraient développées,

 

sur le plan économique et sur le plan

 

diplomatique, sur le plan international, depuis

 

1969.. Mais cela n'a pas été le cas..

 

Pas de développement économique.. c'est qui

 

maintient... Jusqu'à ce jour la Guadeloupe,

 

la Martinique et la Guyane, dans un MARASME

 

ECONOMIQUE ( ralentissement Et stagnation... 

 

Puis démantèlement en quasi totalité des usines

 

de transformation de la canne à sucre..

 

et autres unités de production artisanales de

 

produits agro-alimentaires .. Sans possibilité

 

de développer des Structures de productions

 

artisanales agro-alimentaires et encore moins la

 

création d'entreprises de productions industrielles .


La loi :

 

" Action Extérieures des Collectivités Territoriales "

 

.. Ici encore, limite les possibilités .. Notamment de

 

l' île de la Réunion département et Région d'Outre-

 

Mer.. Ces relations, sont limitées qu'au continent

 

khemitik (continent africain ) .. Et les Antilles

 

(Martinique et Guadeloupe ) ainsi que la Guyane,

 

sont limités à entretenir des relation, qu' avec les

 

autres îles de l' Archipel des CaraÏbes, précités ci

 

dessus . L' Etat français, est aussi représenté par

 

un ambassadeur près de  l’Organisation de la

 

Caraïbe de l’Est (O.E.C.O.)Le Gouvernement

 

françaisplaçait Un conseiller de coopération et

 

d’action culturelle, au près de cet ambassadeur,

 

qui a une compétence Régionale sur l' espace

 

Caraïbéen oriental. Cet ambassadeur français en

 

collaboration avec les technocrates français,

 

placés près de lui.. Développaient... Et continuent

 

à développer des " Projets de Coopération ", et

 

assurait ... Et continue à assurer la coordination

 

entre les différents opérateurs français de la zone


Caraïbéenne orientale ..

 

Ainsi que pour la promotion de la culture française.

 

L' Etat français développait sa promotion de sa

 

langue française.. Ainsi que de sa culture

 

francophone, en se basant, sur  27 Alliances

 

françaises de la zone Caraïbéenne orientale..

 

Notamment, un Institut français en Haïti et deux 

 

lycées français (en Haïti , ainsi qu'en République

 

dominicaine). L’ Etat français, s'engageait de

 

manière durable, pour le développement

 

de cette Zone.. Cet engagement, se traduisait par

 

des aides publiques au développement assez

 

significative.

 

La France, par son Etat, maintenait... Et continue

 

à maintenir une  liaison avec le secrétariat général

 

de l’Organisation des Etats de la Caraïbe Orientale

 

(O.E.C.O.), un service de coopération à vocation

 

régionale est basé à Castries, Sainte-Lucie.


L’Agence française de développement (A.F.D.),

 

est implantée en Haïti et en République

 

Dominicaine .. Et oeuvre, depuis la Martinique

 

dans plusieurs pays, qui forment  l’ O.E.C.O.


Plus d' une dizaine d' assistants techniques,

 

agissaient ... Et continuent à agir pour soutenir des

 

projets de coopération et développer dans la Zone 

 

Caraïbéenne orientale .

 

L' Etat français, est très sensible à l’évolution de

 

ses relations avec Haïti, qui selon lui, est un pays

 

francophone avec lequel .. Il ( l' Etat français) a

 

maintenu des liens historiques très forts avec Haïti,

 

qui est le pays le plus pauvre de la région

 

Caraïbéenne, qui sortait d'une période longue de

 

déstabilisation institutionnelle et sociale.

 

L' Etat français, contribuait de manière active, pour 

 

sécuriser et ré-organiser la politique et l' économie.

 

L' Etat français, participait à la contribution, aux

 

initiatives  de l’action de la communauté

 

internationale, tout en apportant l'intégralité de

 

son soutien à la Mission des Nations Unies (O.N.U.),

 

par la Mission (MINUSTAH), afin de stabiliser la

 

situation sociale et politique et économique en

 

Haïti . Cette opération (MINUSTAH), parvenait à

 

mobiliser 10 600 agents, civils, policiers et

 

militaires, pour aider les autorités haïtiennes .

 

Mais, aussi entretenir une coopération bilatérale

 

française.. Notamment financière, qui est en

 

perpétuelle augmentait pour Haïti depuis 2004 ...

 

pour atteindre à ce jour au montant financier

 

annuel de 30 millions d’euros.



Questions : Quelles étaient les instances politiques

 

de la Martinique et de la Guadeloupe, qui

 

entreprenaient et déposaient leur dossiers, afin

 

de devenir membres du caricom et établissaient

 

des relations avec les Etats CaraÏbéens..


Et quels étaient la nature de ses relations ? : .../



 

**************************************

NOTRE DEVOIR ET LES AUTRES RESPONSABILITES: ANTILLES-GUYANE ( 11 )
Vign_egypte-antique-pharaon

 

L'image, présente le buste du Pharaon Aménotep IV

 

dit akhenaton, qui institutionnalisait le culte d'un seul

 

Dieu dans la civilisation de l' Egypte antique.. Avant

 

tout autre Pharaon  Roi et Reine, dans le Monde entier.  

 

**************************************

 

 

Suite 11

******* 


 NOTRE DEVOIR PARMI LES AUTRES DEVOIRS ET RESPONSABILITES


Promouvoir et faire connaître la culture, les Arts et l' Histoire de la

 

Martinique, de la Guyane.. Et de la Guadeloupe et ses Dépendances

 

Territoriales Naturelles les îles : Marie-Galante, les Saintes ( Terre-de-Haut

 

et Terre-de-Bas), la Désirade et les îles de la Petite-Terre,

 

la partie Territoriale française de l' île de Saint-Martin et

 

de l' île Saint Barthelmy Dépendances Territoriales Naturelles

 

de la Guadeloupe . Et faire connaître l' Histoire des populations et peuples

 

khemit (africains), ainsi que des Royaumes et Empires et des Cités-Etats 

 

khemit (africains) du continent Khemitik (continent africain) .


Mettre à disposition des éléments et autres références, ainsi que des


Données, qui sont notamment mentionnés, dans les

 

" Conférences-écrites ", accessibles dans la " Boutique " .

 

Ces éléments et autres références, ainsi que des Données contiennent

 

l'Histoire et de nombreux noms de familles khemit (africains).. Mais, aussi

 

les noms des Territoires et Régions Khemit.. Lieux d'origines Territoriales

 

des actuels Afro-Antillais-Guyanais, qui peuvent faciliter les Recherches

 

Généalogiques et Territoriales des Afro-antillais-guyanais..

 

Tout en sachant, qu' il existe " Une Page ", qui concerne

 

La Recherche Généalogique ", notamment en relation

 

avec les peuples et populations khemit (africaines) du continent Khemitik 

 

(continent africain) .


 

Le présent site : wwww.maisonprincipaledesantillesguyane.org  ..

 

Fera connaître aux internautes les événements culturels et artistiques des

 

Antilles ( Martinique et Guadeloupe et ses Dépendances Territoriales

 

Naturelles) .. Ainsi qu'en Guyane , mais aussi en France et de tous parts, 

 

dans le Monde .


Pour toutes correspondances par emails :

 

antilles.guyane@gmx.fr   


antique.futur@laposte.net


Info@maisonprincipaledesantillesguyane.org

 

en relation directe avec le présent site WEB 
 

 

 


 
Vign_440px_2

Les membres et adhérents de l' Organisation du site Internet 


de la  MAISON PRINCIPALE DES ANTILLES GUYANE , participent

 

à la vulgarisation des principales dates de l'Histoire, des populations

 

de la Guadeloupe, de la Martinique, et de la Guyane .. Populations, qui

 

ont une période historique commune avec la France et les pays khemit

 

(africains) du continent khemitik (continent africain) . / 


 

ELLE fait découvrir ou redécouvrir aux Internautes , aux Adhérents,

 

aux Artistes : La Guadeloupe, la Martinique et la Guyane, ainsi que la

 

France et le continent Khemitik (continent africain) .

1 ) Les Internautes , ont la possibilité de voir, des oeuvres artistiques

 

picturales (tableaux artistiques), sculpturales (des sculptures), les littératures

 

( Proses, Poètes, romans ), scénariis pour films audiovisuels .



2 ) Des Recettes de cuisines, illustrées par des photographies, de

 

plats cuisinés traditionnels et  de plats cuisinés, de la gastronomie des

 

Antilles ( Martinique, Guadeloupe et ses Dépendances Territoriales

 

Naturelles) et de la Guyane./

 

 

3 ) ELLE ( la Maison Principale des Antilles Guyane), propose aux 

 

Artistes Adhérents des contrats, selon une ou des bases relationnelle(s),

 

spécifiques de la ou bien des disciplines que ces artistes pratiquent, ceux

 

ci en perspective de ventes de leurs oeuvres artistiques ou pour

 

promouvoir leurs oeuvres à des fins de production ou de publicité./


 

4 ) ELLE , met en Vente ou bien Promouvoit, des oeuvres artistiques 

 

ou fait la Publicité, pour ces oeuvres artistiques, à des fins d'éditions, ou

 

de production des oeuvres concernées des Artistes non adhérents au site

 

Maison Principale des Antilles Guyane) ./
 

  


5 ) Elle , informe les Internautes des actualités événementielles, 

 

relatives aux manifestations artistiques et culturelles Afro khemit

 

(Afro-africaine)-Franco (française)-Antillo (martiniquaise, guadeloupéenne)_

 

Guyanaises./


6 ) ELLE , Informe et Renseigne , ainsi fait part de son avis, mais

 

aussi Conseille les internautes et Adhérents, qui veulent former leurs

 

arbres généalogiques, par l'intermédiaire de professionnels généalogistes./

 

 

7 ) ELLE , contient une "Boutique" de ventes ouvert , qui contient

 

des fragments de produits littéraires ( romans , proses , scenariis

 

pour films audiovisuels , poésies ), dont les intégralités de ces

 

oeuvres livresques, sont destinées à la vente. /

 

 

8 ) - Des "conférences écrites" , dont les accès sont payant

 

concernent la Géographie Internationale et les Histoires des

 

Antilles, de la Guyane, Les diverses Histoires du continent Khemitik

 

(continent africain) et de la France ./


 

- Des marchandises , présentées par des images photographiques

 

des tableaux artistiques et sculptures , qui sont à vendre ./

 

- Des carnets d'adresses , qui sont à vendre ./


- Des prestations en Généalogie . /

 

 

9 ) - Des Modules : Internaute-Communication : " Châteaux avec

 

l' Histoire des Antilles-Guyane " . /   

- Internaute-Communication : Messages de Châteaux ./

 

 

10 ) ELLE, met à disposition des Internautes, Internautes Adhérents,

 

Artistes et Artistes Adhérents, des Modules pour qu'ils puissent

 

communiquer leurs Messages,  ou bien Télécharger par email à ...

 

l'adresse e-mail :  Info@maisonprincipaledesantillesguyane.org    Ou bien

 

l' email : antilles.guyane@gmx.fr

 

 

De l' association Institutionnelle " Maison Principale des Antilles Guyane, "

 

Partie ... Après Partie " des oeuvres  d'écritures tels que des fragments de

 

: Livres Romans, Scénariis, Poésies, Proses.. Dans les modules ces

 

Téléchargements se font selon des modalités de Téléchargement spécifiques

 

à chaque oeuvre livresque Téléchargée . 


 

 

11 ) - Téléchargements de fragments de roman./


12 ) -Téléchargements de fragments de recueils de Poésies titré ./


13 ) -Téléchargements de fragments de recueils de Proses./


14 ) -Téléchargements de synopsis et de scénariis pour ciné-Vidéo,

 

pour Téléfilm et pour scénariis de film de cinéma./


  

15 ) ELLE , met à disposition des Internautes et Adhérents des

 

Modules , de Communications telles que : Une Tribune dans les

 

domaines de la Culture, de l' Histoire, et des Arts des Antilles et

 

de la Guyane  . /


16 ) - Internaute-Communication : dans le domaine Sportif . /

 

17 ) -Internaute-Communication : des spectateurs, qui ont vus

 

des films de cinéma antillais et guyanais et des Téléspectateurs

 

de Téléfilms antillais et guyanais ./


18 ) - Internaute-Communication : d'articles de Légendes de la

 

Martinique, de la Guadeloupe et de la Guyane ./



19 ) -Internaute-Communication : d'articles de Coutumes de la

 

Martinique, de la Guadeloupe et de la Guyane ./

 

20 ) - Internaute-Communication : d'articles de Us et d'Usages de

 

la Martinique , de la Guadeloupe et de la Guyane ./


 

21 ) - Internaute-Communication : d'articles de Traditions de la

 

Martinique , de la Guadeloupe et de la Guyane ./ 



22 ) -Internaute-Communication : de Photos et d'Articles, qui

 

concernent des Manifestations et Evénementielles artistiques,

 

et culturelles Antillaises et Guyanaises dans lesquelles ils ont

 

participé ou qu'ils ont vus  par Mass-Média interposée./

 

23 ) -Internaute-Communications : de Photos de Plats cuisinés

 

et de Recettes de la cuisine Guyanaise./

 

24 ) -Internaute-Communication : de Photos de Plats cuisinés et

 

de Recettes de la cuisine Martiniquaise./

 

25 ) -Internaute-Communication : de Photos de Plats cuisinés

 

et de Recettes de la cuisine Guadeloupéenne./



26 ) -Internaute-Communication : Livre d'Or  (appréciation-Critique

 

des photos des Tableaux présentées dans la Galerie virtuelle). /

 

27 ) - Internaute-Communication : de Photos et Articles, qui

 

concernent des Manifestations Culturelles et Artistiques Antillaises

 

et Guyanaises en France. /

 

28 ) -Téléchargement par email, à l'adresse :

 

Info@maisonprincipaledesantillesguyane.org 

 

Ou à l'adresse email " : antilles.guyane@gmx.fr 

de fragment  du scénario pour film documentaire ciné-Vidéo./

 

 

29 ) - Internaute-Communication : club de lecture du scénario 

 

pour film documentaire ciné-Vidéo. / 


 

 

30 )-Téléchargement fragment du scénario pour film de cinéma,

 

à l'adresse email : Info@maisonprincipaledesantillesguyane.org.

 

Ou par antilles.guyane@gmx.fr 

  

 


31 ) -Internaute-Communication : Club de lecture du scénario

 

pour film de cinéma./

 



32 ) - Téléchargement d'un fragment du scénario pour Téléfilm ,

 

par email, aux adresses emails : 

 

Info@maisonprincipaledesantillesguyane.org.   Ou par email :

 

antilles.guyane@gmx.fr 


  

33 ) - Internaute-Communication : Club de lecture du scénario pour

 

Téléfilm./ 


 

34 ) - Les Internautes et Adhérents, ainsi que les Artistes, qui

 

désirent former leurs arbres généalogiques, ont la possibilité en

 

communiquant, leurs désidératas (désirs) , afin qu'ils puissent

 

établir, leurs arbres généalogiques, ceci moyennant finance ./ 


 

35 ) -Téléchargement (suite à correspondance) de Document(s),

 

pour la formation d'un arbre Généalogique d'une personne./ 


 

36 ) -Internaute-Communication : Pour la Recherche d'ordre

 

généalogique./ 


 

37 ) -Internaute-Communication : des châteaux en Relation avec

 

l' Histoire des Antilles-Guyane./


 

38 ) -Internaute-Communication : en Relation avec l'Histoire khemit

 

(africaine), en relation avec l'Histoire française.. En relation avec

 

l' Histoire Antillaise .. En relation avec l'Histoire Guyanaise . /

 

39 ) - Internaute-Communication : sur les plans Géographiques,

 

des Antilles, de la Guyane, du continent Khemitik (continent

 

africain) et de la France./

 

 

40 ) - Internaute-Communication : "Photos-Géographiques",

 

des Antilles-Guyane./

 

 

41 ) -Les Internautes, ont la Possibilité de Télécharger leurs

 

photos de paysages de la Martinique, de la Guadeloupe, de la

 

Guyane et des articles relatifs aux paysages photographiés.

 

Ces photos peuvent concernées toutes sortes de pollutions,

 

qui portes atteintes ... En polluant divers Sites et Environnements

 

Naturels. 


Ces Articles et Photographies sont à Télécharger dans le module

 

Internaute-Communication: "Photos-Géographiques" des Antilles

 

-Guyane. Tous autres sujets, qui concernent les paysages et la

 

géographie, sont à considérer./ 

  


42 ) -Internaute-Communication : Géographie et Documents

 

(Appréciation, Avis, Extrapolation)./

 

 

43 ) -Internaute-Communication : Histoire d'Afrique ( Avis,

 

Extrapolations, Analyses, Inductions ) : Les Internautes, et les

 

Professeurs ainsi que les Universitaires spécialisés, dans l'Histoire

 

des Populations khemit (africaines) Sub-sahariennes ( Sud du

 

désert du Sahara, en relation avec l'Histoire des populations de

 

la Guadeloupe, de la Martinique et de la Guyane .. 



Ces Professeurs , ainsi que les Universitaires spécialisés, quelque

 

que soit leurs choix , ils peuvent faire part de leurs Avis, de leurs

 

pensées, de leurs Appréciations, de leurs Analyses , de leurs

 

Inductions et de leurs Extrapolations, qui concernent l'Histoire des

 

Populations khemit (africaines) Sub-sahariennes.. Histoire en

 

relation  avec les populations de la Guadeloupe, de la Martinique et

 

de la Guyane./ 


 

44 ) - Jeux QUIZ " Jouer Pour Gagner", des Places de cinéma, des

 

places Restaurants ( pour une deux personnes), des places pour

 

voir des spectacles, des billets d'avion pour Voyager.


 

45 ) - Possibilité de découvrir d'un Atelier Peintures et Dessins / 

 

Les Avoirs financiers, que perçoit " La Maison Principale des Antilles

 

Guyane ", sont utilisés afin d'assurer le bon fonctionnement de sa

 

communication et la bonne la qualité de ses prestations éventuelles ..

 

ainsi que du matériels de qualité afin d'assurer la pérennisation de

 

son présent Site sur le web./ 


 

Tous les Téléchargements de documents, de images photographiques

 

et autres articles et légendes, sont faits par e-mail, aux adresses mails

 

:   Info@maisonprincipaledesantillesguyane.org  ou bien

 

à l'adresse email : antilles.guyane@gmx.fr 
         

 

 

Yao Cinq-Val Stral-Ka


                                                                                                                                                                  

EDITORIAL du PRESENT SITE-WEB MAISON PRINCIPALE DES ANTILLES GUYANE
Vign_400px-mairiecayenne

 

Le présent édifice public ci-dessus, est la Mairie de la ville de Cayenne,

 

ville située en Guyane . 


C'est en notre qualité de responsable culturel des Antilles et de la Guyane, 

 

et  de Président de la " Maison Principale des Antilles Guyane" ..

 

Nous prononçons ce qui suit, en guise d' éditorial, de ce présent site Web . 


En considération , d'un ensemble d'expériences vécues, dans

 

l'environnement culturel Antillo-guyanais,  que se soit aux Antilles-Guyane 

 

et en France ..

 

 

  


 

 

Mais aussi en considération de certaines constatations, qui concernent

 

des choses non abordées , non faites ou non réalisées ... Et choses non

 

concrétisées, dans les Sociétés Antillaises et Guyanaises ..  Et à causes

 

des choses non faites, non réalisées, non concrétisées par la société des

 

Antilles et de la Guyane, ( ce qui sous entend les Sociétés de la Guyane,

 

de la Martinique et  de la Guadeloupe ). 

 

 

  


 

 

Après avoir analysé et chercher à comprendre Nous avons pensé ... 

 

Nous avons pensé, qu'il est utile et fondamental, mais aussi nécessaire ,

 

qu' au cours de cette première décennie du 21 ième siècle, qu'il  est tant

 

de montrer au Monde, qu'au delà des prouesses sportives accomplies, par


nos congénères ( compatriotes) femmes et hommes , originaires de la

 

Martinique, de la Guadeloupe et de ses Dépendances Territoriales Naturelles

 

et de la Guyane ..

 

 

 

 

 

 

Sans oublier , des réussites artistiques par nos artistes notoires , sur le plan

 

international,  ainsi que de nos intellectuels dans les domaines des activités

 

de la pensée et des sciences ; Tout en sachant, que dans le domaine

 

scientifique, bien souvent nos femmes et hommes scientifiques, furent

 

occultés, oubliés ou discriminés ce ne sont pas des exemples, qui

 

manquent à être cités .
 

 

 

 

 

 

Ce sont des faits vérifiables, qui concernent  aussi nos femmes et nos

 

hommes, qui excellent dans la littérature, ainsi que dans la pratique de

 

l'art cinématographique.


Nous pensons , qu'il est nécessairement  important, que le Monde au-delà

 

de nos frontières, puisse savoir et découvrir les divers aspects culturels,

 

qui forment nos cultures Antillo-Guyanaise..

 

Qui se forment de la Martinique, de la Guyane et de la Guadeloupe et ses

 

Dépendances Territoriales Naturelles : Marie Galante, Les Saintes ( Terre-

 

de-Haut et Terre-de-Bas ), Désirade et les îles de la Petite -Terre, la

 

partie Territoriale de Saint-Martin, Saint Barthelmy .

 

 

 

 

 

 

Nous précisons bien, nos cultures.. Car nous devons savoir , que notre

 

Histoire à nous Martiniquais, Guadeloupéens et Guyanais, à laissée un

 

héritage patrimonial culturel vaste ... Héritage culturel, qui est spécifique

 

aux populations : Guyanaise , Guadeloupéenne et Martiniquaise et que

 

J'appelle Antillanité, pour les Guadeloupéens et Martiniquais .. Et Guyanité

 

pour les Guyanais .

 

 

 

 

 

 

A savoir diverses influences culturelles.. Telles que : anglaises, hollandaises,

 

notamment pour la Guadeloupe et influence anglaise concernant la

 

Martinique .. Ces Influences culturelles , tombèrent en désuétude dans la

 

Guadeloupe et la Martinique .. Ainsi qu'en Guyane , ceci par la force du

 

Temps passé . 

 

 

 

 

 

Notre culture Antillo-Guyanaise , se compose de " sédiments" Culturels

 

khemit (africains) , mais aussi de notre Culture qui c'est formée en

 

considération de  notre environnement CaraÏbéen que nous appelons

 

CaraÏbianité.. Ainsi que de la Guyanité , sans oublier des apports culturels

 

qui provenaient de certains pays européens et en particulier de la culture

 

française . 

 



 

 

 

 

Tous ces apports culturels, attestent de l'osmose de l'Antillanité et de la

 

Guyanité, qui sont le fondement, le socle, le "sédiment" culturel des

 
populations Antillo-guyanaises de ceux et celles, qui sont nés en

 

Guadeloupe, en Guyane ainsi qu' en Martinique, mais aussi de celles et de

 

ceux, qui sont nés en France, de femmes et d'hommes  Antillais et Guyanais,

 

qui vivent en France et de part le Monde entier .

 

 

 

 

 



De cet Etat de fait ... Je pense , qu'il est nécessaire de fonder la " Maison

 

Principale des Antilles Guyane " , qui est une Structure associative, qui met

 

à la disposition des originaires des Antilles-Guyane, mais aussi des gens,

 

qui vivent en France et tous les gens  francophones, qui vivent dans tous

 

les autres pays de l'Afrique francophone, ainsi que des gens, qui vivent

 

dans les pays francophones de l'Union des Etats Européens, et ceux et

 

celles, qui vivent et s'expriment en français de part le Monde . 


 

 

 

 

 

Toutes les personnes, qui connaissent, ou qui sont sensibles à notre

 

Histoire, à notre Culture, à nos Arts Antillo-Guyanais ; Ils peuvent et

 

ont la possibilité de s'exprimer dans le cadre de la réglementation

 

d'usage pour  qu' ils puissent utiliser, les dispositions de notre présent

 

site-web. 

 

Les femmes, les hommes, les étudiants et écoliers, ont la possibilité de

 
chercher, de démontrer, d'apprécier, de créer des choses utiles, pour leurs

 

propres évolutions culturelles et l'évolution culturelle des autres .. 



 

 

 

 

 

Car nous, qui vivons dans un système économique, qui se Mondialise de

 

plus en plus . Le brassage culturel est voué naturellement à une expansion

 

à travers le Monde , même si quelques fois Nous déplorons des atteintes

 

flagrantes et destructrices , aux valeurs culturelles,  de certains Pays .


La mise à disposition, de ce présent Site-Web, est un support, dans lequel,

 

les Internautes , pourront Exprimer leurs Cultures, leurs Histoires et leurs


Arts ..

 

 

 

 

 

 

Mais, aussi faire des Echanges et générer des Phénomènes Interactifs . 

 

Afin que les Internautes puissent s'exprimer .. Nous avons choisis des

 

Thèmes et sujets propices, afin que les Internautes expriment leurs

 

talents, leurs personnalités, leurs goûts, leurs désirs et leurs

 

connaissances, ainsi que le savoir faire dans des domaines divers et variés ..

 

 

 

 

 

 

Ces Thèmes, sont comme qui suivent : " Ecriture Antilles-Guyane ", comme

 

nous le savons ... 

 

Les femmes et hommes Guadeloupéens, sont bi-lingue

 

ou  bien souvent trilingue, ou parfois quadrilingue, ils s'expriment avec

 

certitude en langue Guadeloupéenne et en langue Française ; En faisant

 

part de leurs documents écrits en langue Guadeloupéenne, ils montreront

 

au Monde, un des aspects de la culture Guadeloupéenne, qui se traduit

 

entre autre par l'écriture Guadeloupéenne..

 

En Langue Antillo-Guadeloupéenne. 


  


 

 

 

Les femmes et hommes Guyanais, sont bi-lingue ou bien

 

souvent trilingue, ou parfois quadrilingue, ils s'expriment avec certitude

 

en langue Guyanaise et en langue Française ; En faisant part de leurs

 

documents écrits en langue Guyanaise, ils dévoileront, au Monde un des

 

aspects de la culture Guyanaise, qui se traduit entre autre par l'écriture

 

Guyanaise.. En Langue Antillo-Guyanaise .


 

 

 

 

Les femmes et hommes Martiniquais, sont bi-lingue ou

 

bien souvent trilingue, ou parfois quadrilingue, ils s'expriment avec

 

certitude , ils parlent en langue Martiniquaise et en langue Française

 

; En faisant part de leurs documents écrits en langue Martiniquaise, ils

 

affirmeront, au Monde un des aspects de la culture Martiniquaise, qui se

 

traduit entre autre par l'écriture Martiniquaise ..

 

Langue Antillo-Martiniquaise . 

 

  


 

 

 

Lors des présentations, des Expressions écrites de la Martinique, de la

 

Guadeloupe et de la Guyane, nous verrons les diverses influences

 

culturelles, qui forment l'expressions linguistiques des populations

 

Antillo-Guyanaises ; Et par de même les " inter-relations " existantes,

 

que contiennent l' Oralité des Antillais et des Guyanais.

 

 

 

 

 

 

La langue martiniquaise et les langues guadeloupéenne et Guyanaise,


sont très imbriquées, ce qui atteste l'ensemble des valeurs culturelles


Antillo-Guyanaises, que les Guyanais, Martiniquais et Guadeloupéens 

 

ensemble partagent.


Les  rubriques artistiques telles que " Téléchargement Sculpture " et


" Téléchargement - Tableaux " : sont des possibilités données aux

 

artistes sculpteurs et artistes peintres, de pouvoir faire découvrir leurs

 

talents et faire vendre leurs oeuvres artistiques dans le Module " Boutique

 

de Ventes ". 

 

 

 

 

 

 

" L' Atelier Peintures, Dessins " est une ouverture, afin de générer un

 

phénomène interactif, entre les "artistes-créateurs", qu'ils soient artistes

 

peintres ou bien artistes sculpteurs , ou des artistes en "herbe" (débutants) ;

 

Et selon le ou les talents de chacun des artistes, ils pourraient en résulter 

 

des nouveaux courants ou nouveaux mouvements picturaux et styles

 

sculpturaux aux cours des prochaines années avenir .

 

 

 

 

 

 

Les Rubriques" Histoires ", " Géographies ", "Cartographies -

 

Documents", " Sites Histoires d'Afrique ",  " Généalogies",

 

" Sites Histoires en France", ont pour objets notamment, comme

 

qui suivent : - Faire découvrir l'Histoire des populations Antillaises

 

et Guyanaises, intégrer dès le début de nos Histoires dans les

 

Antilles-Guyane , avec  l'Histoire Française et l' Histoire 

 

Khemit du continent Khemitik (continent africain), sans oublier

 

que les populations Afro-Antillo-Guyanaises descendants des

 

khemit (africains), eurent un Passé et une Histoire sur le continent

 

Khemitik (continent africain).

 

 

 


  


Générer une émulation, dans la conscience des universitaires et autres

 

personnes férues d'Histoire , les amateurs et professionnels historiens ,

 

mais aussi générer une émulation , dans les consciences des écoliers ,

 

lycéens ; collégiens et étudiants, afin qu'ils puissent découvrir le

 

fondement originel de leurs Histoires . 

 

 

 

 

 

La rubrique " Culturelle", a pour vocation de montrer au Monde

 

les divers aspects culturels des populations Antillo-guyanaises,

 

Je cite : " Montrer aux autres , sa Culture c' est une manière

 

d'affirmer sont identité culturelle.. Mais, aussi de se conforter

 

afin d'appréhender l'avenir avec certitude .  


la rubrique " Gastronomies-cuisines", est conçue,  pour présenter

 

et faire part des diverses Gastronomies , Guyanaises , Martiniquaises

 

et Guadeloupéennes . 


 

 

 

 

 

Les mets, les aliments, les plats cuisinés, et tant d'autres fruits et

 

pâtisseries, ainsi que des épices, mais aussi  jus de fruits et autres

 

boissons typiquement Antillo-Guyanais, sont des délices, qui bien cuisinés

 

et présentés avec soin, participent et concourent à faire connaître nos

 

Gastronomies, en éveillant des désirs à vouloir, faire découvrir les

 

saveurs et des choses des plus onctueuses et délicieuses, qui composent

 

les aliments et plats cuisinés de chez nous .

 

 

 

 

 

Chacune et chacun , sachant bien cuisinés ont la possibilité , de  se faire

 

connaître en faisant part leurs recettes et de leurs appréciations, ce qui

 

permet au Monde d'apprécier les biens faits , les bons goûts et les saveurs,

 

qui proviennent de nos menus culinaires traditionnels et de nos menus

 

culinaires Gastronomiques .  

 

 

 

 

 

 

La rubrique " Manifestation culturelle", se donne la possibilité

 

d'informer les Antillais et Guyanais sur les principaux Evénementiels

 

culturels et artistiques, qui se sont déroulés... Ou qui se feront en

 

France ainsi qu' aux Antilles-Guyane .



Les Rubriques telles que : " Scénariis ciné-vidéo"," Scénariis pour le

 

cinéma", " Scénariis pour Téléfilm" ..

 

 

 

 

 

Rubriques, qui concernent l'audiovisuel et le l'art cinématographique,

 

qui exprimés par les réalisateurs et acteurs et actrices comédiens et

 

comédiennes, incarnés par des guadeloupéens , martiniquais et guyanais, 

 

ces procédures , qui évoluent selon des manières et techniques, ainsi que 

 

des choix pour exprimer leurs savoirs faire, leurs talents, dans un contexte

 

amateur ou dans un contexte professionnel de  l'industrie audiovisuelle . 

 

 

 

 

 

 

Effectivement, plaise aux créateurs et aux créatrices antillais et guyanais,

 

d'exprimer leurs choix d'expressions culturelles, que se soit à l'écriture de

 

scénariis pour film audiovisuel, ou pour leurs réalisations de films

 

cinématographiques ou bien téléfilms, tout en sachant, que les talents


exprimés devant les caméras... Puissent être incarnés sur les écrans, par

 

des acteurs et actrices, antillais et guyanais mais aussi de ceux et de celles, 

 

qui sont  natifs en France ainsi que de celles et ceux natifs dans d'autres

 

pays .



 

 

 

 

 

Lors des sorties en salle  de films cinématographiques , nous pouvons voir...

 

Et nous verrons les diverses influences culturelles, qui forment les

 

caractéristiques spécifiques de la Culture des Antillais et Guyanais . 


Les rubriques : " Librairie I ", " Librairie II ", " Librairie III ", " Poésies",


" Proses ", sont des possibilités données aux écrivains romanciers et


romancières, poètes et poétesses, ainsi que prosateurs et prosatrices,


de pouvoir faire découvrir , leurs oeuvres livresques.

 

 

 

 

 

Mais aussi de faire vendre, leurs dites oeuvres dans le support " Magasin

 

de Ventes ". La Maison Principale des Antilles Guyane, entretient la

 

communication et les contacts avec ses internautes, adhérents et artistes

 

adhérents et autres artistes, qui peuvent selon leurs désirs jouer à des Jeux

 

"Questions-Réponses", afin de gagner des invitations et des Prix.

 



 

 

 

Comme  informent ces Citations, qui suivent : 
 

" UN HOMME ET UNE FEMME DENUES D' HISTOIRES SONT COMME DES ARBRES

 

DEPOURVUS DE RACINES " .


 
 

" CE QUI EST INDISPENSABLE A UN PEUPLE POUR MIEUX ORIENTER SON

 

EVOLUTION C'EST DE CONNAITRE SON ORIGINES ET SON HISTOIRE . " 



Responsable Culturel des Antilles Guyane : Yao Cinq-Val Stral-Ka

CHEVALIER de SAINT-GEORGES
Vign_220px-guadeloupe_7_

Le Chevalier de Saint-Georges

 

originaire de la Guadeloupe,

 

compositeur talentueux de 

 

musique classique.


Joseph Bologne de Saint-George,

 

plus connu sous le nom de

 

Chevalier de Saint-George ou

 

simplement appelé Saint-George,

 

était un escrimeur et musicien

 

français né en Guadeloupe vers

 

l' An 1747, décédé le 12 juin 1799.

 

Il fut , par sa position sociale ,

 

une figure de l'émancipation des

 

esclaves des empires coloniaux

 

européens et fréquentait les

 

milieux abolitionnistes du XVIII

 

(18) ième siècle . 



Militaire, Joseph Bologne de 

 

Saint-George, devenait à la 

 

Révolution française un citoyen

 

actif , ayant fait le choix politique

 

des valeurs françaises et s’engageait

 

pour la défense du territoire de la

 

République. Désireux de « continuer

 

et de s'immortaliser par sa valeur et

 

son enthousiasme pour la liberté »,

 

il se mettait à la tête de la " Légion

 

franche des Américains ", qui se

 

composaient d'Afro-descendants

 

passés en France . 



LE Gwokist' François LADREZEAU
Vign_1

Nouvèl en ba fèyll' :

Le Gwo-ka, est créé, au cours

 

de la période esclavagiste en Guadeloupe , est la racine musicale guadeloupéenne .

 

Les rythmes du Gwo Ka , a été inventé par les esclaves au 18 ième siècle et était un

 

moyen d'expression , au même titre que la langue guadeloupéenne , aussi bien qu'une

 

musique identitaire . 


Le Gwo-ka , se joue avec un ka (un tambour) .. Et est composé de sept rythmes :

 

Toumblak, Woulé, Pajenbel, Graj, Kaladja, Mendé, Lewoz ... Chacun de ses

 

rythmes de percussions, correspond à un état d'esprit et une ambiance particulière .

 

Aujourd'hui encore , il existe des soirées « lewoz », aux cours desquelles

 

les musiciens, les « tambouyè », les chanteurs, les « répondè » les boulagèl et

 

danseurs , improvisent une conversation musicale rythmée pendant des heures .


Le terme Ka, prend son origine dans le Ka de l' Egypte Antique... Et viendrait, par

 

la force de l' Histoire de quart, le nom donné aux tonneaux à partir desquels ces

 

« tambours » étaient fabriqués, c'est une des interprétations . Une autre

 

interprétation doit être considéré.. Telle que : ka pour l'appellation du tambour

 

( nom francisé).. Le Ka, trouve son origine dans l'Egyptologie .. Mais aussi dans

 

l'appellation Khemit  ( population africaine, qui vit sur l ' immensité Territoriale

 

du continent Khemitik (continent africain) .  


 

DROIT de la FAMILLE
Vign_gallery-vittorio-emanuele

Déclaration des droits de la Famille

 

Considérant la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août

 

1789 .

 

Considérant la Déclaration Universelle des droits de l’homme adoptée par

 

les Nations Unies en 1948 . 


 

Considérant la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme

 

et des libertés fondamentales .  

 

Considérant la Déclaration des droits de l’enfant adoptée par l’Assemblée

 

Générale des Nations unies le 20 novembre 1959 et ayant pris connaissance

 

du projet de Convention des Droits de 1’enfant en cours d’examen à l' O.N.U.

 

(Organisation des Nations Unies) . 

 

Considérant la Convention sur l’élimination de toutes les formes de

 

Discrimination à l’égard des femmes, adoptée par l’Assemblée générale

 

des Nations unies le 18 décembre 1979 . 

 

Considérant la Déclaration des droits des personnes handicapées, adoptée

 

par l’Assemblée Générale des Nations unies le 9 Décembre 1975 . 



Observant une permanence de la famille fondée sur les valeurs universelles

 

d’amour et de solidarité de liberté et de responsabilité, et la diversité de ses

 

expressions . 

DROIT de la FAMILLE ( suite )
Vign_157

 

Voulant contribuer à une meilleure prise en compte des droits, fonctions

 

et responsabilités des familles, et désireuse que chaque mesure décidée

 

à cette fin .. S’ inscrive dans le cadre d’une politique familiale globale . 

 

L’Union nationale des associations familiales (U.N.A.F.), qui, au terme de

 

l’ordonnance du 3 mars 1945 et de la loi du 1 1 juillet 1975, a charge

 

de représenter officiellement l’ensemble des familles françaises et

 

étrangères régulièrement établies en France, et pour but la défense de

 

leurs intérêts matériels et moraux .

Réunie en assemblée générale à Bordeaux, les 10 et 11 juin 1989, déclare :

 

 

 

Article 1 : la Famille, élément fondamental de la Société, est une

 

communauté de personnes, de fonctions, de droits et de devoirs.

 

Elle est une réalité affective, éducative, culturelle, civique, économique

 

et sociale. Cadre naturel du développement et du bien-être de tous ses

 

membres, elle est un lieu privilégié d’échange, de transmission, et de

 

solidarité entre les générations. Elle doit donc recevoir protection,

 

soutien, et bénéficier des droits et services nécessaires pour exercer

 

pleinement ses fonctions et ses responsabilités .

 



 

Article 2 : le droit de fonder une famille est une liberté fondamentale

 

et à ce titre un droit universel. Conformément à la Déclaration des

 

Droits de l’ Homme, il est indépendant des choix philosophiques,

 

politiques ou religieux des individus et des Etats. la famille est une

 

unité de personnes fondée sur : Le mariage, ou la filiation, ou l’exercice

 

de l’autorité parentale.

67 ANNEES DE LA DECLARATION DES DROITS DE L'HOMME ET DU CITOYEN
Vign_220px-ungeneva

 

L’ Organisation des Nations Unies (O.N.U.).. Lors d'une Assemblée Générale

 

adoptait le 10 décembre 1948, la Déclaration Universelle des Droits de

 

l’ Homme et du Citoyen... 

 

A ce jour, les 68 années de la reconnaissance et de l'existence de la

 

Déclaration Universelle des Droits de l'Homme et du Citoyen, peuvent

 

commémorées par l'Organisation des Nations Unies .  

LA MAISON PRINCIPALE DES ANTILLES GUYANE RECRUTE
Vign_400px-directeur

 

Le site web : www. MaisonPrincipaledesAntillesGuyane.org

 

Recrute, pour former une équipe, qui se constitue :

 

D' un Webmaster, d' un rédacteur (pigiste), d'un documentaliste 

 

(chercheur archivistes), ayant des compétences, dans l'utilisation

 

du PC informatique et des connaissances et utilisation des réseaux

 

sociaux..

 

Mais aussi la connaissance des divers réseaux, de l'internet


.. Ainsi que, dans les domaines des archives : Histoires, Arts, 

 

Cultures Afro antillaise et Afro-guyanaise et Cultures Khemit 

 

(africaines) .

 

Les Personnes compétentes, Intéressées par cette Annonce ,

 

doivent Télécharger leurs Curriculum Vitae, en destination

 

de l'adresse : Info@maisonprincipaledesantillesguyane.org

 

Ou bien à l'adresse email : antilles.guyane@gmx.fr .

 

Et recevront, par la suite une réponse ...


Ayant été recruté, les bénévoles... Pourront recevoir un salaire,

 

à cause de leurs compétences, de leurs performances accomplies,

 

aux cours d'une durée d' Essai .

 





INFORMATION .. DEBUT DU 21 IEME SIECLE
Vign_mxcptouareg-mali-forum

AU MALI au début du 21 ième siècle

La famille Akadaye ag Abdullahi, Réussissait de faire sortir  de l'esclavage

 

25 familles  ( 30 personnes). retirées de l'esclavage .


Intamatag Ikadewan, de la communauté Bellah ( esclaves noirs) du clan

 

Touareg du norg du Mali : Régions de Ménaka et de Gao, extirpé de

 

l'esclavage. Par l'Association Témedt .


 

 

 

 

 

Dès l'âge de 7 ans Achatou et ses 3 enfants arrachées à sa famille, par

 

un Touareg de rang noble de la tribu Icherifen.. Elles ont été mis en

 

esclavage.



Le militant Ibrahim ag Idbaltanat, président de Temedt association

 

anti-esclavagiste, qui veut dire fraternité, créé en 2006.

 

L'association Temedt, se révolte en un commencement de fronde,

 

avec ses militants et ses notables originaires du nord du Mali..

 

 

 

 

 

 

Cette association, est à la pointe du combat et possède 3 800 membres..

 

Et à ses antennes de renseignements : à Gao, à Kitel, à Mopti, à Ségou,

 

et Sikasso.

 

Au Mali l'esclavage, est un tabou .. L'esclavage, est pratiqué dans

 

quasiment dans toutes les communautés , sauf dans quelques ethnies,

 

qui vivent dans le sud du Mali.


 

  


 

 

Il y existe approximativement 300 000 esclaves au Mali.


Mais aussi les descendants et les affranchis de l'esclavage, qui sont

 

méprisés en raison de leurs origines, ce que dit Monsieur Nuffet KeÏta

 

anthropologue de l'université de Bamako, directeur de l'ouvrage

 

" l'esclavage au Mali " concerne 850 000 personnes, soit 7% de la

 

population du Mali (14,5 millions d'habitants), 30 à 35% de la population

 

autour de Tombouctou, 30 % à Mopti, 20 % à Gao, 12 à 15 % à Kayes..

 

 

 

 

 



Ce phénomène, qui dure depuis des siècles , est qualifié d'esclavage

 

par ascendance. Les Bellahs, parlent Touareg, les Harratines, sont

 

arabo-phones, les Dyons, parlent le Bambara.


La condition d'esclave, se transmet par la mère, dit Monsieur le

 

Président Nuffet KeÏta: " Tout enfant né d'une femme esclave , cet

 

enfant le sera à son tour esclave, quelque soit le statut de son père...

 

 

  


 

 

De génération... En génération, ces enfants deviennent des serviteurs

 

des descendants des maÏtres esclavagistes aÏeuls, grands parents et

 

parents. esclavagiste . Ces enfants, sont les propriétés , comme des

 

animaux ou des objets , ils ne possèdent rien , n'héritent de rien, ils

 

ne peuvent pas se marier librement, leurs enfants peuvent être

 

arrachés de leurs familles à tout moment , ils subissent des brimades,

 

des humiliations, les mauvais traitements, sans compter les coups

 

parfois mortels, leurs maîtres exercent le droit de cuissage et les viols

 

sur les femmes esclaves ..

 

 

 

 

 

Nous avons mis deux ans pour faire admettre aux autorités publiques

 

l'existence de l'esclavage au Mali.. Nous devons être prudents, pour ne

 

pas éveiller la suspicion des maîtres esclavagistes, car le plus compliqué,

 

reste de pouvoir approcher les personnes réduits en esclavage..

 

 

 

 



DE PART LE MONDE.. QUEL QUE SOIT LE NOMBRE D' ESCLAVE ..

 

L'ESCLAVAGE EXISTE.. EN EUROPE L'ESCLAVAGE,  Transformé

 

ET Adapté ET Caché EXISTE.


EN AMERIQUE DU SUD  L'ESCLAVAGE, Transformé ET Adapté ET Caché


EXISTE.


SUR LE CONTINENT KHEMITIK ( continent africain) L'ESCLAVAGE 


TRADITIONNEL, Transformé ET Adapté ET Caché EXISTE..

 

AUX ETATS-UNIS D' AMERIQUE DU NORD L'ESCLAVAGE, Transformé

 

ET Adapté ET Caché EXISTE.


DANS LES PAYS CONTINENTAUX, TELS QUE LA RUSSIE.. LE BRESIL .. 


l'AUSTRALIE .. L'ESCLAVAGE Transformé ET Adapté ET Caché EXISTE.


DE LA MAURITANIE A l' INDONESIE DES MILLIONS D'ESCLAVES ENFANTS,

 

FEMMES ET HOMMES, EXISTENT TOUJOURS.. IL FAUT QUE CELA CESSE,

 

POUR LA DIGNITE DE L'HUMANITE.



Yao Cinq-Val  Stral-Ka 













DECLARATION sur la RACE et les PREJUGES RACIAUX en 1978 : UNESCO
Vign_foules-baonguyen
Préambule 

 
La Conférence générale de l'Organisation des Nations

 

Unies pour l'éducation, la science et la culture, réunie

 

à Paris, en sa vingtième session, du 24 octobre au 28

 

 
novembre 1978, rappelant qu'il est dit dans le
 
 
préambule de l'Acte constitutif de l'U.N.E.S.C.O., adopté
 
 
le 16 novembre 1945, que la grande et terrible guerre
 
 
qui vient de finir a été rendue possible par le reniement
 
 
de l'idéal démocratique de dignité, d'égalité et de
 
 
respect de la personne humaine et par la volonté de lui
 
 
substituer, en exploitant l'ignorance et le préjugé, le
 
 
dogme de l'inégalité des races et des hommes..
 
 
 
 
 
 
Et que, selon l'article premier dudit Acte constitutif,
 
 
l' U.n.e.s.c.o. se propose de contribuer au maintien
 
 
de la paix et de la sécurité en resserrant par l'éducation,
 
 
la science et la culture, la collaboration entre nations,
 
 
afin d'assurer le respect universel de la justice, de la loi,
 
 
des Droits de l' Homme et des libertés fondamentales
 
 
pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue
 
 
ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît
 
 
à tous les peuples .

 
 
 
 
 
Reconnaissant que, plus de trois décennies après la
 
 
fondation de l' U;n.e.s.c.o., ces principes ont la même
 
 
force qu'à l'époque où ils ont été inscrits dans son Acte
 
 
constitutif .

 
 
 
 
 
 
Consciente du processus de décolonisation et des autres
 
 
mutations historiques qui ont conduit la plupart des


peuples anciennement dominés à recouvrer leur
 
 
souveraineté, faisant de la communauté internationale
 
 
un ensemble à la fois universel et diversifié et créant
 
 
de nouvelles possibilités d'éliminer le fléau du racisme
 
 
et de mettre fin à ses manifestations odieuses sur tous
 
 
les plans de la vie sociale et politique, dans le cadre
 
 
national et international . 

 
 
 
 
 
 
Persuadée que l'unité intrinsèque de l'espèce humaine
 
 
et, par conséquent, l'égalité foncière de tous les êtres
 
 
humains et de tous les peuples, reconnue par les
 
 
expressions les plus élevées de la philosophie, de la
 
 
morale et de la religion, reflètent un idéal vers lequel
 
 
convergent aujourd'hui l'éthique et la science. 

 
 
 
 
 
 
Persuadée que tous les peuples et tous les groupes
 
 
humains, quelle que soit leur composition ou leur
 
 
origine ethnique, contribuent selon leur génie propre
 
 
au progrès des civilisations et des cultures qui, dans
 
 
leur pluralité et grâce à leur interpénétration,
 
 
constituent le patrimoine commun de l'humanité. 

 
 
 
 
 
 
Confirmant son adhésion aux principes proclamés par
 
 
la Charte des Nations Unies et par la Déclaration
 
 
Universelle des Droits de l' Homme, ainsi que sa
 
 
volonté de promouvoir la mise en oeuvre des Pactes
 
 
internationaux relatifs aux droits de l'homme et de la
 
 
Déclaration concernant l'instauration d'un nouvel ordre
 
 
économique international .

 
 
 
 
 
 
Résolue à promouvoir également la mise en oeuvre
 
 
de la Déclaration et de la Convention internationale
 
 
des Nations Unies sur l'élimination de toutes les
 
 
formes de discrimination raciale . 

 
 
 
 
 
Prenant note de la Convention internationale pour la
 
 
prévention et la répression du crime de génocide, de
 
 
la Convention internationale sur l'élimination et la
 
 
répression du crime d'apartheid et de la Convention
 
 
sur l'imprescriptibilité des crimes de guerre et des
 
 
crimes contre l'humanité . 

 
 
 
 
 
 
Rappelant également les instruments internationaux
 
 
déjà adoptés par l'U.n.e.s.c.o. et en particulier la
 
 
Convention et la Recommandation concernant la lutte
 
 
contre la discrimination dans le domaine de
 
 
l'enseignement, la Recommandation concernant la
 
 
condition du personnel enseignant, la Déclaration des
 
 
principes de la coopération culturelle internationale, la
 
 
Recommandation sur l'éducation pour la compréhension,
 
 
la coopération et la paix internationales et l'éducation
 
 
relative aux Droits de l' Homme et aux libertés
 
 
fondamentales, la Recommandation concernant la
 
 
condition des chercheurs scientifiques et la
 
 
Recommandation concernant la participation et la
 
 
contribution des masses populaires à la vie culturelle . 

 
 
 
 
 
 
Ayant à l'esprit les quatre déclarations sur la question
 
 
raciale adoptées par des experts réunis par l'Unesco . 

 
Réaffirmant sa volonté de s'associer de manière
 
 
vigoureuse et constructive à la mise en oeuvre du
 
 
programme de la Décennie de la lutte contre le
 
 
racisme et la discrimination raciale, tel qu'il a été
 
 
défini par l'Assemblée générale des Nations Unies à
 
 
sa vingt-huitième session . 

 
 
 
 
 
 
Constatant avec la préoccupation la plus vive que le
 
 
racisme, la discrimination raciale, le colonialisme et
 
 
l'apartheid continuent à sévir dans le monde sous
 
 
des formes toujours renouvelées, tant par le
 
 
maintien de dispositions législatives et de pratiques
 
 
de gouvernement et d'administration contraires aux
 
 
principes des Droits de l'Homme, que par la
 
 
permanence de structures politiques et sociales,
 
 
de relations et d'attitudes marquées par l'injustice
 
 
et le mépris de la personne humaine et engendrant
 
 
l'exclusion, l' humiliation et l'exploitation, ou
 
 
l'assimilation forcée, des membres de groupes
 
 
défavorisés . 

 
 
 
 
 
 
Exprimant son indignation devant ces atteintes à la
 
 
dignité de l'homme, déplorant les obstacles qu'elles
 
 
opposent à la compréhension mutuelle entre les
 
 
peuples et s'alarmant des troubles graves, qui
 
 
risquent d'en résulter pour la paix et la sécurité
 
 
internationales,  Adopte et proclame solennellement
 
 
la présente Déclaration sur la race et les préjugés
 
 
raciaux . 


 

 
 
Déclaration sur la Race et les Préjugés Raciaux le 27.11. 1978: UNESCO (1)
Vign_58BRESIL

L' image, représente l'équipe de foot-ball brésilienne,

 

qui à gagnée le trophée Jules Rimet en finale, 5 buts

 

à 2 contre l'organisateur suédois, à Stockholm.

 

A cette époque Pelé, était âgé, seulement de 17 ans

 

et avait marqué 5 buts, pour son équipe.


***************************************************


Article Premier : Tous les êtres humains appartiennent
 
 
à la même espèce et proviennent de la même souche. Ils
 
 
naissent égaux en dignité et en droits et font tous partie
 
 
intégrante de l'humanité. 

 

2 ) Tous les individus et tous les groupes ont le droit

 

d'être différents, de se concevoir et d'être perçus

 

comme tels. Toutefois, la diversité des formes de vie et

 

le droit à la différence ne peuvent en aucun cas servir

 

de prétexte aux préjugés raciaux ; ils ne peuvent

 

légitimer ni en droit ni en fait quelque pratique

 

discriminatoire que ce soit, ni fonder la politique de


l'apartheid, qui constitue la forme extrême du racisme. 


 
 
 
 
3 ) L'identité d'origine n'affecte en rien la faculté pour
   

les êtres humains de vivre différemment, ni les

 

différences fondées sur la diversité des cultures du

 

milieu et de l'histoire, ni le droit de maintenir l'identité

 
culturelle. 

 
 
 
 
 
 
4 ) Tous les peuples du monde sont dotés des mêmes
 
 
facultés leur permettant d'atteindre la plénitude de
 
 
développement intellectuel, technique, social,
 
 
économique, culturel et politique. 


 
 
 
 
Les différences entre les réalisations des différents
 
 
peuples s'expliquent entièrement par des facteurs
 
 
géographiques, historiques, politiques, économiques,
 
 
sociaux et culturels. Ces différences ne peuvent en
 
 
aucun cas servir de prétexte à un quelconque
 
 
classement hiérarchisé des nations et des peuples. 

 

 

 

 

 

 

Article Deuxième : 1 ) Toute théorie faisant état de la

 

supériorité ou de l'infériorité intrinsèque de groupes

 

raciaux ou ethniques, qui donnerait aux uns le droit

 

de dominer ou d'éliminer les autres, inférieurs

 

présumés, ou fondant des jugements de valeur sur

 

une différence raciale, est sans fondement scientifique

 

et contraire aux principes moraux et éthiques de

 

l' Humanité. 


 
 
 
 
 
2 ) Le racisme englobe les idéologies racistes, les 
 
attitudes fondées sur les préjugés raciaux,
 
 
les comportements discriminatoires, les dispositions

 

structurelles et les pratiques institutionnalisées, qui 
 
 
provoquent l'inégalité raciale, ainsi que l'idée fallacieuse
 
 
que les relations discriminatoires entre groupes sont
 
 
moralement et scientifiquement justifiables..
 
 
 
 
 
 
 
Il se manifeste par des dispositions législatives ou
 
 
réglementaires et par des pratiques discriminatoires,
 
 
ainsi que par des croyances et des actes anti-sociaux,
 
 
il entrave le développement de ses victimes, pervertit
 
 
ceux qui le mettent en pratique, divise les nations au
 
 
sein d'elles mêmes, constitue un obstacle à la
 
 
coopération internationale, et crée des tensions
 
 
politiques entre les peuples; il est contraire aux
 
 
principes fondamentaux du droit international et
 
 
par conséquent, il trouble gravement la paix et la
 
 
sécurité internationales. 

 
 
 
 
 
3 ) Le préjugé racial, historiquement lié aux inégalités
 
 
de pouvoir, se renforçant en raison des différences
 
 
économiques et sociales entre les individus et les
 
 
groupes humains, et visant encore aujourd'hui à
 
 
justifier de telles inégalités, est totalement injustifié . 



 

 

 

 

Article Troisième : Est incompatible avec les exigences
 
 
d'un ordre international juste et garantissant le respect
 
 
des droits de l'homme toute distinction, exclusion,
 
 
restriction ou préférence fondée sur la race, la couleur,
 
 
l'origine ethnique ou nationale ou sur l'intolérance
 
 
religieuse motivée par des considérations racistes..
 
 
Qui détruit ou compromet l'égalité souveraine des


États et le droit des peuples à l'autodétermination
 
 
ou qui limite d'une manière arbitraire ou discriminatoire
 
 
le droit au développement intégral de tout être et 
 
 
groupe humains..
 
 
 
 
 
 
Ce droit implique un accès en pleine égalité aux moyens
 
 
de progrès et d'épanouissement collectif et individuel
 
 
dans un climat qui respecte les valeurs de civilisation
 
 
et les cultures nationales et universelles.
 
 
 
 
 
 
 
communication entre eux, fondée sur des considérations
 
 
raciales ou ethniques, est contraire au principe d'égalité
 
 
en dignité et en droits .. Elle est inadmissible.

 

 
 
 
 
Une des violations les plus graves de ce principe est
 
 
constituée par l'apartheid, qui comme le génocide,
 
 
est un crime contre l'humanité et qui trouble
 
 
gravement la paix et la sécurité internationales. 

 

 

 

 

D'autres politiques et pratiques de ségrégation et de
 
 
discrimination raciales constituent des crimes contre
 
 
la conscience et la dignité de l'humanité et peuvent
 
 
entraîner des tensions politiques et troubler gravement
 
 
la paix et la sécurité internationales. 
 

 


 
 
Article Quatrième : La culture, oeuvre de tous les
 
 
humains et patrimoine commun de l'humanité, et
 
 
l'éducation, au sens le plus large, offrent aux hommes
 
 
et aux femmes des moyens sans cesse plus efficaces
 
 
d'adaptation, leur permettant non seulement d'affirmer
 
 
qu'ils naissent égaux en dignité et en droits..
 
 
 
 
 
 
 
Mais aussi de reconnaître qu'ils doivent respecter le
 
droit de tous les groupes humains à l'identité culturelle
 
 
et au développement de leur vie culturelle propre
 
 
dans le cadre national et international, étant entendu
 
 
qu'il appartient à chaque groupe de décider en toute
 
 
liberté du maintien et le cas échéant, de l'adaptation


ou de l'enrichissement des valeurs qu'il considère
 
 
comme essentielles à son identité. 

 
 
 
 
 
 
L'État, conformément à ses principes et procédures
 
 
constitutionnels, ainsi que toutes les autorités
 
 
compétentes et tout le corps enseignant ont la
 
 
responsabilité de veiller à ce que les ressources en
 
 
matière d'éducation de tous les pays soient mises
 
 
en oeuvre pour combattre le racisme..


 
 
 
 
 
Notamment en faisant en sorte que les programmes
 
 
et les manuels fassent place à des notions scientifiques
 
 
et éthiques sur l'unité et la diversité humaines, et soient
 
 
exempts de distinctions désobligeantes à l'égard d'un
 
 
peuple, en assurant la formation du personnel
 
 
enseignant à ces fins, en mettant les ressources du
 
 
système scolaire, à la disposition de tous les groupes
 
 
de la population..
 
 
 
 
 
 
Sans restriction ni discrimination raciales et en prenant
 
 
les mesures propres à remédier aux limitations dont
 
 
souffrent certains groupes raciaux ou ethniques, quant
 
 
au niveau d'éducation et au niveau de vie et à éviter
 
 
en particulier qu'elles ne soient transmises aux enfants. 


 

 

 

 


Les grands moyens d'information et ceux, qui les
 
 
contrôlent ou les servent, ainsi que tout groupe
 
 
organisé, au sein des communautés nationales, sont
 
 
appelés tenant dûment compte, des principes formulés
 
 
dans la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme
 
 
et notamment du principe de la liberté d'expression, à
 
 
promouvoir la compréhension, la tolérance et l'amitié
 
 
entre les individus et les groupes humains et à
 
 
contribuer à éliminer le racisme, la discrimination
 
 
raciale et les préjugés raciaux, en particulier en
 
 
évitant de donner des individus et des différents
 
 
groupes humains une représentation stéréotypée,
 
 
partielle, unilatérale ou captieuse.
 
 
 
 
 
 
 
La communication entre les groupes raciaux et
 
 
ethniques doit être un processus réciproque, leur
 
 
permettant de s'exprimer et de se faire entendre
 
 
pleinement et en toute liberté. Les grands moyens
 
 
d'information devraient donc s'ouvrir aux idées des
 
 
individus et des groupes qui facilitent cette
 
 
communication. 
(Suite: 2) Déclaration sur la Race et les Préjugés Raciaux le 27.11.1978: UNESCO
Vign_Afrique_carte_ancienne_shc

Article Cinquième : La culture, oeuvre de tous les

 

humains et patrimoine commun de l'humanité, et

 

l'éducation, au sens le plus large, offrent aux hommes

 

et aux femmes, des moyens sans cesse plus efficaces

 

d'adaptation, leur permettant non seulement d'affirmer,

 

qu'ils naissent égaux en dignité et en droits..

 

  


 

 

Mais aussi de reconnaître, qu'ils doivent respecter le

 

droit de tous les groupes humains, à l'identité culturelle

 

et au développement, de leur vie culturelle, propre dans

 

le cadre national et international, étant entendu qu'il

 

appartient, à chaque groupe de décider en toute liberté

 

du maintien et le cas échéant, de l'adaptation ou de

 

l' enrichissement, des valeurs qu'il considère comme

 

essentielles à son identité. 


 

 

 

L'État, conformément à ses principes et procédures

 

constitutionnels, ainsi que toutes les autorités

 

compétentes et tout le corps enseignant ont la

 

responsabilité de veiller à ce que les ressources en

 

matière d'éducation de tous les pays soient mises

 

en oeuvre pour combattre le racisme..

 

 

 

 

Notamment en faisant en sorte que les programmes

 

et les manuels fassent place à des notions scientifiques

 

et éthiques sur l'unité et la diversité humaines et soient

 

exempts de distinctions désobligeantes à l'égard d'un

 

peuple, en assurant la formation du personnel

 

enseignant à ces fins, en mettant les ressources du

 

système scolaire à la disposition, de tous les groupes

 

de la population, sans restriction ni discrimination

 

raciales et en prenant les mesures propres à remédier

 

aux limitations ..

 

   


 

 

Dont souffrent, certains groupes raciaux ou ethniques

 

quant au niveau d'éducation et au niveau de vie et à

 

éviter, en particulier qu'elles ne soient transmises aux

 

enfants. 


 

 

 

Les grands moyens d'information et ceux qui les

 

contrôlent ou les servent, ainsi que tout groupe

 

organisé au sein des communautés nationales, sont

 

appelés, tenant dûment compte des principes formulés

 

dans la Déclaration Universelle des Droits de l' Homme

 

et notamment du Principe de la Liberté d'expression,

 

à promouvoir la compréhension, la tolérance et l'amitié

 

entre les individus et les groupes humains et à

 

contribuer à éliminer le racisme, la discrimination

 

raciale et les préjugés raciaux, en particulier en

 

évitant de donner des individus et des divers groupes

 

humains une représentation stéréotypée, partielle,

 

unilatérale ou captieuse.

 

 

 

 

La communication entre les groupes raciaux et

 

ethniques doit être un processus réciproque, leur

 

permettant de s'exprimer et de se faire entendre

 

pleinement et en toute liberté. Les grands moyens

 

d'information devraient donc s'ouvrir aux idées des

 

individus et des groupes qui facilitent cette 

communication. 


  

 

 

 

 

Article sixième ; 1 ) L'État assume des responsabilités
 
 
primordiales dans la mise en oeuvre des Droits de
 
 
l' Homme et des libertés fondamentales en pleine
 
 
égalité, en dignité et en droits, par tous les individus
 
 
et par tous les groupes humains. 



 
 
 
Dans le cadre de ses compétences et conformément
 
 
à ses dispositions constitutionnelles, l'État devrait
 
 
prendre toutes les mesures appropriées, y compris
 
 
par voie législative, notamment dans les domaines
 
 
de l'éducation, de la culture et de l'information, afin
 
 
de prévenir, prévenir, d'interdire et d' éliminer le
 
 
racisme, la propagande raciste, la ségrégation raciale
 
 
et l' apartheid..


  


 
 
 
Et d'encourager la diffusion des connaissances et des
 
 
résultats des recherches appropriées en sciences
 
 
naturelles et sociales sur les causes et la prévention
 
 
des préjugés raciaux et des attitudes racistes, tenant
 
 
dûment compte des principes formulés dans la
 
 
Déclaration universelle des droits de l'homme et dans
 
 
le Pacte international relatif aux droits civils et politiques. 


 
 
 
 
 
Étant donné que la législation proscrivant la
 
 
discrimination raciale ne saurait suffire, il appartient
 
 
également à l'État de la compléter par un appareil


administratif chargé d'enquêter de façon systématique
 
 
sur les cas de discrimination raciale, par un ensemble
 
 
complet de recours juridiques contre les actes de
 
 
discrimination raciale, par des programmes d'éducation
 
 
et de recherche de grande portée destinés, à lutter
 
 
contre les préjugés raciaux et la discrimination raciale,
 
 
ainsi que par des programmes de mesures positives
 
 
d'ordre politique, social, éducatif et culturel propres à
 
 
promouvoir, un véritable respect mutuel entre les
 
 
groupes humains .
 
 
 
 
 
 
Lorsque les circonstances le justifient, des programmes
 
 
spéciaux, doivent être mis en oeuvre pour promouvoir
 
 
l' amélioration de la situation des groupes défavorisés
 
 
et lorsqu'il s'agit de nationaux, leur participation
 
 
effective au processus de prise des décisions de la
 
 
communauté. 

 
   


 
Article Septième : A côté des mesures politiques,
 
 
économiques et sociales, le droit constitue l' Un des
 
 
principaux moyens permettant d'assurer l'égalité, en
 
 
dignité et en droits, des individus et de réprimer toute
 
 
propagande, toute organisation et toute pratique, qui
 
 
s' inspirent d'idées ou de théories fondées sur la
 
 
prétendue supériorité de groupes raciaux ou ethniques
 
 
ou qui prétendent justifier ou encourager toute forme
 
 
de haine et de discrimination raciales.
 
 
  
 
 
 
Les États devraient prendre des mesures juridiques
 
 
appropriées et assurer leur mise en oeuvre et leur
 
 
application par tous leurs services, tenant dûment
 
 
compte des principes formulés dans la Déclaration
 
 
Universelle des Droits de l' Homme.
 
 
Ces mesures juridiques doivent s'insérer dans un cadre
 
 
politique, économique et social propre à favoriser leur
 
 
application.
 
 
 
 
 
 
Les individus et les autres entités juridiques, publiques
 
 
ou privées, doivent s'y conformer et contribuer par
 
 
tous les moyens appropriés à leur compréhension et à
 
 
leur mise en oeuvre par l'ensemble de la population. 



 

 

 

 

Article huitième : Ayant le droit à ce que règne sur le
 
 
plan national et international un ordre économique,
 
 
social, culturel et juridique tel qu'il puisse exercer,
 
 
toutes ses facultés à entière égalité de droits et de
 
 
chances, l'individu a les devoirs correspondants, envers
 
 
ses semblables, envers la société dans laquelle, il vit et
 
 
envers la communauté internationale.
 
 
   


 
 
 
Il a donc le devoir de promouvoir l'harmonie entre les
 
 
peuples, de lutter contre le racisme et les préjugés
 
 
raciaux, et de contribuer par tous les moyens dont


il dispose, à l'élimination de toutes les formes de
 
 
discrimination raciale.

 

 

 

 

Dans le domaine des préjugés, comportements et

 

pratiques racistes, les spécialistes des sciences exactes

 

et naturelles, des sciences sociales et des études

 

culturelles, ainsi que les organisations et associations

 

scientifiques, sont appelés à entreprendre des

 

recherches objectives, sur des bases largement

 

inter-disciplinaires.. Tous les États doivent les y

 

encourager.

 


 
 
 
 
Il incombe, en particulier, à ces spécialistes de veiller,
 
 
par tous les moyens à leur disposition, à ce que leurs
 
 
travaux ne fassent pas l'objet d'une présentation 
 
frauduleuse et à aider le public à en comprendre les
 
 
enseignements. 

 
 
 

 

 

Article Neuvième : 1. Le principe de l'égalité en dignité
 
 
et en droits de tous les êtres humains et de tous les
  
peuples, quelles que soient leur race, leur couleur et


leur origine, est un principe généralement accepté
 
 
et reconnu en droit international.
 
 
 
 
 
 
En conséquence, toute forme de discrimination raciale
 
 
pratiquée par l'État constitue une violation du droit
 
 
international qui entraîne sa responsabilité 
 
internationale. 


 
 
 
 
Des mesures spéciales doivent être prises en vue
 
 
d'assurer l'égalité en dignité et en droits des individus
 
 
et des groupes humains partout où cela est nécessaire
 
 
en évitant de leur donner un caractère qui pourrait
 
 
paraître discriminatoire sur le plan racial.
 
 
 
 
 
 
 
A cet égard, une attention particulière doit être
 
 
accordée aux groupes raciaux ou ethniques
 
 
socialement ou économiquement défavorisés afin
 
 
de leur assurer, en pleine égalité et sans discrimination
 
 
ni restriction, la protection des lois et règlements, ainsi
 
 
que le bénéfice des mesures sociales en vigueur,
 
 
notamment en matière de logement, d'emploi et de
 
 
santé, de respecter l'authenticité de leur culture et
 
 
de leurs valeurs, et de faciliter, en particulier par
 
 
l'éducation, leur promotion sociale et professionnelle. 


 
 
 
 
Les groupes de la population d'origine étrangère,
 
 
notamment les travailleurs migrants et leurs familles,
 
 
qui contribuent au développement du pays d'accueil,
 
 
devront bénéficier de mesures adéquates destinées,
 
 
à leur assurer la sécurité et le respect de leur dignité 
 
et de leurs valeurs culturelles..


 
 
 
 
Et à leur faciliter l'adaptation, au milieu d'accueil et la
 
 
promotion professionnelle en vue de leur réinsertion
 
 
ultérieure, dans leur pays d'origine et de leur 
 
contribution à son développement, la possibilité pour
 
 
leurs enfants, de recevoir un enseignement de leur
 
 
langue maternelle, devrait être favorisée . 

 
 
 
 
 
 
Les déséquilibres existant dans les relations
 
 
économiques internationales contribuent à exacerber
 
 
le racisme et les préjugés raciaux; en conséquence,
 
 
tous les États devraient s'efforcer de contribuer à
 
 
restructurer l'économie internationale sur la base
 
 
d'une plus grande équité. 



 

 

 

 

Article Dixième : Les organisations internationales,
 
 
universelles ou régionales, gouvernementales et non
 
 
gouvernementales, sont invitées à coopérer et à aider,
 
 
dans les limites de leurs compétences respectives et
 
 
de leurs moyens, à la réalisation pleine et entière des
 
 
principes énoncés dans la présente déclaration,
 
contribuant ainsi à la lutte légitime de tous les hommes,
 
 
nés égaux en dignité et en droits, contre la tyrannie et
 
 
l'oppression du racisme, de la ségrégation raciale, de
 
 
l'apartheid et du génocide, afin que tous les peuples
 
 
du monde soient libérés à tout jamais de ces fléaux.
 

MUSIQUES D'AMBIANCES EN PERSPECTIVE DANS LE PRESENT SITE WEB

VOUS POUVEZ MODULER

LES SONS DE LA MUSIQUE

OU ARRETER LA MUSIQUE

EN CLIQUANT SUR

L'ONGLET DU " MODULE

DIFFUSEUR DE MUSIQUE

" D' AMBIANCE CI DESSOUS . 

22_piste_22_bonne_qualite_
DROITS DE l' HOMME
Vign_220px-behanzin_captif

PREAMBULE de  la


DECLARATION UNIVERSELLE

 

DES DROITS de L'HOMME :

 

Préconisé par

 

l'Organisation des

 

Nations Unies  


Considérant que la


reconnaissance de

 

la dignité inhérente

 

à tous les membres

 

de la famille humaine

 

et de leurs droits

 

égaux et inaliénables

 

constitue le fondement

 

de la liberté, de la


justice et de la paix

 

dans le monde . 

CHARTE DU MADEM
Vign_Soundiata-keita

SOGOLON SOUNDJATA

 

KEÏTA, naissait

 

le 20 août  1190

 

à Niani, dans la

 

Région de Siguiri

 

située dans le

 

royaume Manding

 

sur le Territoire

 

de l'actuel Guinée

 

... SOGOLON

 

SOUNDJATA KEÏTA ,

 

réunissait tous les

 

royaumes Khemit, 

 

(africains), qui se

 

situaient au Sud

 

du Sahara du

 

continent Khemitik

 

(continent africain)

 

pour former .. Et

 

constituer l' Empire

 

du Mali...

 

SOGOLON

 

SOUNDJATA KEÏTA,

 

était proclamé et


fait  MANSA 

 

" Roi des rois ".

 

SOGOLON

 

SOUNDJATA KEÏTA ,

 

établissait sa capitale

 

à Niani, la cité

 

dans laquelle, il

 

était né ... Niani,

 

qui aujourd'hui

 

un village, situé

 

en Haute Guinée .

 

Lors de son

 

Intronisation

 

en tant que

 

Mansa

 

( Roi des rois) ..

 

La Confrèrie des

 

Chasseurs du Mandé,

 

proclamait la " Charte

 

du Madem ", ou

 

" Charte du

 

Kouroukanfouga ",


qui améliorait la

 

vie quotidienne

 

des esclaves

 

khemit (africains)

 

.. Soundjata KeÏta,

 

donnait des Droits

 

aux esclaves, sur

 

toute l' étendue

du Territoire de

 

l' Empire Manding

 

( Empire du Mali )

 

Ces Droits octroyés

 

aux esclaves, 

 

pourraient être

 

considéré comme

 

étant le début du

 

commencement

 

de l 'Abolition de

 

l'esclavage.. 

La "Charte du Madem",

 

était la Première

 

Déclaration officielle,

 

d'un Monarque

 

(Empereur),

 

qui contenait les

 

premiers principes

 

des " Droits de

 

l'Homme universelle "

 

au Monde.

 

Cette Charte, contenait


des lois des notions

 

anti-esclavagistes..

 

Mais aussi, sur

 

l'éducation,

 

l'écologie, le respect

 

de chaque vie, etc ...

 

La Charte du Madem, 

 

ou Charte du

 

Kouroukanfouga,

 

était transmise

 

uniquement par voie

 

orale, par les griots

 

Dyeli .

 

SOGOLON SOUNDJATA

 

KEITA dit SOUNDJATA

 

KEITA,

 

mourrait en l'An

 

1255...

DROITS DE L'HOMME
Vign_colier_1

 

Considérant que


la méconnaissance

 

et le mépris des


droits de l'homme

 

ont conduit à des

 

actes de barbarie,

 

qui révoltent la

 

conscience de

 

l'humanité.. Et que

 

l'avènement d'un

 

monde où les êtres

 

humains seront

 

libres de parler et

 

de croire, libérés

 

de la terreur et de

 

la misère, a été

 

proclamé comme

 

la plus haute

 

aspiration de l'homme.

DROITS DE L'HOMME
Vign_300px-crowd_in_hk

Considérant qu'il

 

est essentiel que

 

les Droits de

 

l' Homme, soient

 

protégés par un

 

régime de droit

 

pour que l'homme

 

ne soit pas

 

contraint, en

 

suprême recours,

 

à la révolte contre

 

la tyrannie et

 

l'oppression.

Considérant qu'il

 

est essentiel

 

d'encourager le

 

développement

 

de relations

 

amicales entre

 

nations.

DROITS DE L'HOMME
Vign_at2045

Considérant, que

 

dans la Charte des

 

Nations Unies, les

 

peuples ont proclamés

 

à nouveau leur foi

 

dans les Droits

 

Fondamentaux

 

de l'Homme, dans

 

la dignité et la

 

valeur de la personne

 

humaine, dans

 

l'égalité des Droits

 

des hommes et des

 

Femmes, et qu'ils

 

se sont déclarés

 

résolus à favoriser

 

le progrès social ..

 

Et à instaurer de

 

meilleures conditions

 

de vie dans une

 

liberté plus grande .

DROITS DE L'HOMME
Vign_220px-ungeneva

Considérant que

 

les Etats Membres

 

se sont engagés à

 

assurer, en

 

coopération avec

 

l'Organisation des

 

Nations Unies, le

 

respect universel

 

et effectif des Droits

 

de l' Homme et des

 

libertés fondamentales . 


Considérant qu'une

 

conception commune

 

de ces Droits et Libertés

 

sont de la plus haute

 

importance pour

 

remplir pleinement

 

cet engagement.

DROIT DE L'HOMME
Vign_150px-balafon_danse

L'Assemblée Générale

 

proclame la présente

 

Déclaration

 

Universelle des Droits

 

de l'homme comme

 

l'idéal commun à

 

atteindre par tous

 

les peuples et

 

toutes les nations,

 

afin que tous les

 

individus et tous

 

les organes de la

 

société, ayant cette

 

Déclaration

 

constamment à

 

l'esprit, s'efforcent

 

par l'enseignement

 

et l'éducation, de

 

développer le

 

respect de ces

 

droits et libertés et

 

d'en assurer, par

 

des mesures

 

progressives d'ordre

 

national et

 

international, la

 

reconnaissance et

 

l'application

 

universelle et

 

effective, tant

 

parmi les

 

populations des

 

Etats Membres

 

eux-mêmes que

 

parmi celles des

 

Territoires placés

 

sous leur juridiction.

ARTICLE PREMIER
Vign_cargo

Tous les êtres humains

 

naissent libres et

 

égaux en dignité et en

 

Droits. Ils sont doués

 

de raison et de

 

conscience et doivent

 

agir les uns envers

 

les autres dans un

 

esprit de fraternité.


ARTICLE 2 ième
Vign_wikipillow

Chacun peut se

 

prévaloir de tous

 

les Droits et de

 

toutes les libertés

 

proclamés dans la

 

présente Déclaration,

 

sans distinction

 

aucune, notamment

 

de race, de couleur,

 

de sexe, de langue,

 

de religion, d'opinion

 

politique ou de toute

 

autre opinion,

 

d'origine nationale

 

ou sociale, de fortune,

 

de naissance ou de

 

toute autre situation.

 

De plus, il ne sera

 

fait aucune distinction

 

fondée sur le statut

 

politique, juridique ou

 

international du pays

 

ou du territoire dont

 

une personne est

 

ressortissante, que

 

ce pays ou territoire

 

soit indépendant,

 

sous tutelle, non

 

autonome ou soumis

 

à une limitation

 

quelconque de

 

souveraineté .

INFORMATION : DROITS
Vign_eroosevelt

Eléanor Roosevelt

 

présidente de la

 

commission des

 

Droits de l'Homme,

 

regarde la Déclaration

 

Universelle des Droits

 

de l'Homme rédigée

 

en espagnole.


FLASH... INFORMATION
Vign_foule-humaine

NOUS : " pensons

 

que les Droits de

 

l'Homme, de la

 

Famille, de la Femme

 

et les droits de 

 

l'Enfant, doivent se

 

fonder sur une base

 

Egalitaire empreinte

 

de justice, de

 

Fraternité, de Liberté,

 

de Respect mutuel

 

et de Solidarité,

 

résultante de la

 

vie Humaine, pour

 

l'ensemble des

 

Populations

 

Terriennes, qui

 

vivent dans ce 

 

Monde Planétaire,

 

sur lequel Nous

 

vivons ."

 

NOUS : " ferons en

 

sorte de présenter

 

à l'ensemble des

 

Internautes

 

l'ensemble de tous

 

les Droits.. Tels que

 

la Déclaration des

 

Droits de l' Homme,

 

Déclaration des Droits

 

de la Femme,

 

Déclaration des Droits

 

de l'Enfant, et la

 

Déclaration des Droits

 

de la Famille .. Droits,

 

qui sont préconisés

 

par les Hautes

 

Institutions

 

Internationales ..

 

Ainsi que la

 

Déclaration des

 

Droits de l'Homme

 

et du citoyen, qui

 

ont été élaborés

 

en France en date

 

de l'An 1789 ...

 

Droits qui ont

 

inspirés en majeure

 

partie tous les

 

Droits précédemment

 

cités " .

 



NOUS : " Ferons en

 

sorte d'énumérer

 

l'ensemble des tous

 

les articles des

 

divers Droits.. Tels

 

que : Les Droits de 

 

l'Homme, de la

 

Famille, de la Femme

 

et les droits de

 

l'Enfant, sur la période

 

qui suit ... Et qui sera

 

en cour .



Yao Cinq-Val Stral-Ka

GWOKA-GWADA
Vign_222ea0_1

Marcel Lolia dit VELO :

 

Célèbre talentueux

 

gwokiste Joua de KA

  

( Tambour) . 

  

( Tambouyé

 

 

et Marqueur



Virtuose de KA )


 

guadeloupéen

 

( Gwadloupéyin) .

ARTISTES
Vign_a000041

La Maison Principale


des Antilles Guyane,

 

peut proposer un

 

contrat d'Artiste

 

spécifique, à chaque

 

discipline artistique 

 

pratiquée par chaque 

 

Auteur écrivain et

 

Artiste Peintre, ainsi

 

que Artiste Sculpteur./ 

 

BOUTIQUE DE VENTES :

 

Livre ouvert /

 

Téléchargement-

 

sculptures /

 

Téléchargement-

 

Tableaux /

 

Culturelles /

 

Scénariis ciné-

 

Vidéo /

 

Scénariis pour

 

le cinéma /

 

Scénariis pour

 

Téléfilm /

 

Librairie I /

 

Librairie II /

 

Livre ouvert /

 

Poésies / Proses /

ESPACE PUBLICITE
ACTUALITES CULTURES
Vign_800px-dsc02154

Un article écrit ou

 

une légende écrite,

 

informe, les Internautes

 

des quatre des principaux

 

événementiels et

 

manifestations et autres

 

événementiels culturels

 

et artistiques, qui se

 

feront en France et en

 

Guadeloupe et dans ses

 

Dépendances Territoriales

 

Naturelles, ainsi qu'en

 

Martinique.. Mais aussi en

 

Guyane et dans les pays

 

khemit (africains) du

 

continent Khemitik .  




ESPACE PUBLICITE
DROITS DE LA FEMME
Vign_220px-slavetrade2

Déclaration Universelle

 

des Droits de la Femme

 

Proclamée par

 

l’Assemblée générale

 

des Nations Unies le

 

7 Novembre 1967

Considérant que les

 

peuples des Nations

 

Unies, ont dans la

 

Charte, réaffirmé leur

 

Foi dans les droits

 

fondamentaux de

 

l’ Homme, dans la

 

dignité et la valeur

 

de la personne

 

humaine et dans

 

l’égalité des Droits

 

des hommes et des

 

femmes .



Considérant que la

 

Déclaration

 

Universelle des Droits

 

de l’ Homme, affirme

 

le principe de la

 

non-discrimination et

 

Proclame que tous

 

les êtres Humains,

 

naissent libres et

 

égaux en dignité

 

et en Droits, et que

 

chacun peut se

 

prévaloir de tous

 

les droits et de toutes

 

les libertés proclamés

 

dans la Déclaration,

 

sans aucune

 

Distinction,

 

notamment de sexe,

Droits de la FEMME (suite)
Vign_violence-against-women1

Tenant compte des

 

résolutions,

 

déclarations,

 

conventions et

 

recommandations

 

de l’Organisation

 

des Nations Unies

 

et des institutions

 

spécialisées ayant

 

pour objet d’éliminer

 

toutes les formes de

 

discrimination et

 

de promouvoir l’égalité

 

de Droits des hommes

 

et des femmes. 


Préoccupée de

 

constater que, en

 

dépit de la Charte

 

des Nations Unies,

 

de la Déclaration

 

Universelle des Droits

 

de l’ Homme, des

 

Pactes internationaux

 

relatifs aux droits de

 

l’ Homme et d’autres

 

instruments de

 

l’Organisation des

 

Nations Unies et

 

des institutions

 

spécialisées et en

 

dépit des progrès

 

accomplis en ce qui

 

concerne l’égalité

 

des Droits, les

 

Femmes, continuent

 

de faire l’objet

 

d’importantes

 

discriminations .

Droits de la femme(suite)
Vign_sl_351819-10

Considérant que la

 

discrimination qui

 

s’exerce contre les

 

femmes est

 

incompatible avec

 

la dignité humaine

 

et avec le bien-être

 

de la famille et celui

 

de la société et

 

empêche les femmes

 

de participer à la vie

 

politique, sociale,

 

économique et

 

culturelle de leur

 

pays à égalité avec

 

les hommes et de

 

servir leur pays et

 

l’ Humanité dans

 

toute la mesure de

 

leurs possibilités.

Droits de la FEMME (suite)
Vign_conferencefrancoisecousin_enligne

Ayant en vue

 

l’importance de la

 

contribution des

 

femmes à la vie

 

sociale, politique,

 

économique et

 

culturelle ainsi que

 

leur rôle dans la

 

Famille et

 

particulièrement

 

dans l’éducation

 

des enfants .

Convaincue que

 

le complet

 

développement

 

d’un pays,

 

le Bien-être du

 

Monde et la cause

 

de la paix demandent

 

la participation

 

maximale des femmes

 

aussi bien que des

 

hommes dans tous

 

les domaines.


Considérant qu’ il

 

est nécessaire de

 

faire reconnaître

 

universellement,

 

en droit et en fait,

 

le principe de

 

l’égalité des Hommes

 

et des Femmes .  

Droits de la FEMME (suite)
Vign_5_8_galleryphoto_home_sml

PROCLAME

 

solennellement la

 

Déclaration suivante : 


Article 1 :

 

La discrimination à

 

l’égard des femmes,

 

du fait qu’elle nie ou

 

limite l’égalité des

 

Droits de la femme

 

avec l’homme, est

 

fondamentalement

 

injuste et constitue

 

une atteinte à la

 

dignité humaine.

 



Article 2 : Toutes

 

mesures appropriées

 

doivent être prises

 

pour abolir les lois,

 

coutumes, règlements

 

et pratiques en

 

vigueur, qui

 

constituent

 

une Discrimination à

 

l’égard des femmes

 

et pour assurer la

 

protection juridique

 

adéquate de l’égalité

 

de Droits des hommes

 

et des femmes,

 

notamment :


a) Le principe de

 

l’ égalité des Droits,

 

sera inscrit dans la

 

constitution ou

 

garanti en droit de

 

quelque autre

 

manière .

 

b) Les instruments

 

internationaux de

 

l’Organisation des

 

Nations Unies et

 

des institutions

 

spécialisées

 

concernant

 

l’élimination de la

 

Discrimination à

 

l’égard de la Femme,

 

seront acceptés par

 

voie de ratification

 

ou d’adhésion et

 

seront mis pleinement

 

en oeuvre aussi

 

rapidement qu’il sera

 

possible.

DROITS de L'ENFANT
Vign_220px-united_nations_hq_new_york_city

Les Droits de l'Enfant

 

établi le 20 novembre

 

1959..

 

Afin de répondre

 

pleinement aux

 

besoins spécifiques

 

de l'enfance,

 

la communauté

 

internationale

 

adopte, à

 

l' Unanimité, lors

 

de l'Assemblée

 

Générale des

 

Nations Unies du

 

20 novembre 1959,

 

la Déclaration des

 

Droits de l'Enfant .

 

Le texte, commence

 

par le rappel des

 

Grands Thèmes,

 

qui ont présidé à

 

la rédaction de la

 

Charte des Nations

 

Unies et de la

 

Déclaration des

 

Droits de l' Homme.

 

Référence est faite

 

ensuite à la

 

Déclaration de

 

Genève.

 

Le texte énonce

 

10 principes . 

DROITS de l'ENFANT (suite)
Vign_220px-saintlouisgirls

Préambule

 

Considérant que,

 

dans la Charte, les

 

peuples des Nations

 

Unies ont proclamé

 

à nouveau leur Foi

 

dans les Droits

 

fondamentaux de

 

l' Homme et dans

 

la dignité et la valeur

 

de la personne

 

humaine

 

et qu'ils se sont

 

déclarés

 

résolus à favoriser le

 

progrès social et à

 

instaurer de meilleures

 

conditions de vie dans

 

une liberté plus

 

grande.

 

Considérant que, dans

 

la Déclaration

 

Universelle